Pâte feuilletée inversée

Posté .

Pâte feuilletée inversée

Il me restait une dernière recette de pâte feuilletée à vous proposer en pas à pas : la pâte feuilletée inversée.

Pour vous expliquer ce qu’est la pâte feuilletée inversées, je vais revenir sur le principe de la pâte feuilletée classique. Pour préparer une pâte feuilletée, on enferme du beurre dans une pâte (un mélange de farine, sel, eau, beurre) appelée détrempe.

Ici, c’est l’inverse. On va enfermer la détrempe dans le beurre. Mais ce n’est pas du beurre pur que l’on va utiliser, mais un mélange de beurre et de farine qui sera plus facile à manipuler. On l’appelle beurre manié.

Lorsque votre pâte est terminée, vous pouvez la conserver 3-4 jours au réfrigérateur ou la congeler. Dans ce cas, coupez-la en 2 et placez ces deux parts dans des sacs congélation. Vous pourrez faire 2 tartes. Pour la décongélation, laissez-la au réfrigérateur.

Concernant le beurre, je vais me répéter car j’ai déjà abordé ce sujet dans mon article sur la pâte feuilletée. Je ne prête pas attention au choix du beurre. Je lis souvent qu’il faut prendre un beurre sec, le beurre de tourage serait parfait, ou à défaut un beurre de Charente. Cependant, je prends la marque de mon supermarché « Beurre de Bretagne » et je n’ai jamais rencontré de problème, mes pâtes feuilletées gonflent très bien. Veillez à ne pas prendre de beurre tendre, facile à tartiner.

Conseil important : Ne jamais mettre la pâte en boule. Le principe de la pâte feuilletée, c’est d’avoir une couche de pâte, une couche de beurre,  une couche de pâte, une couche de beurre… pour obtenir ce feuilleté.

Qu’a cette pâte feuilletée inversée de mieux que sa grande sœur ?

  • Elle est un peu plus facile à préparer. La plus grande difficulté de la pâte feuilletée classique est d’éviter au beurre de s’échapper de la détrempe, ce qui pose souvent des problèmes. Ici, ce n’est plus le cas.
    Cependant, la difficulté de la pâte feuilletée inversée se situe plutôt dans l’étalage du beurre manié. Avec la chaleur de la pièce ou une manipulation un peu trop longue, le beurre manié devient pommade et rend le travail compliqué. Mais un petit tour au frais et tout se règle rapidement.
  • Elle est moins longue à faire. Il y a moins de tours (3 tours contre 6) et de temps de pause qu’avec une pâte feuilletée classique (4h30 contre 6h30).
  • Son résultat est aussi bluffant, peut-être même plus, que la pâte feuilletée classique. Voir mes photos dans l’article.

Je pense vous avoir tout dit. Maintenant, c’est à vous de jouer !

Pour les autres recettes de pâtes feuilletées, cliquez sur les liens ci-dessous :

Poudre d’agrumes

Posté .

Poudre dagrumes

Voici une astuce qui va apporter de belles saveurs à vos desserts et vos plats. Ce sont les poudres d’agrumes. En plus d’être super jolies, ces poudres sont extrêmement concentrées en saveur. C’est très facile à faire : il suffit de mettre à sécher des écorces d’agrumes, citron, citron vert, orange, mandarine, pamplemousse, au four pendant 1h – 1h30 puis de les mixer en poudre.

On les utilise ensuite parsemées sur un poisson ou pour parfumer une ganache, une mousse, un riz au lait ou pour faire des sucres aromatisés.

Elles se conservent plusieurs mois dans un bocal à l’abri de l’humidité.

Pâte sablée aux spéculoos

Posté .

Pâte sablée aux spéculoos

Encore une nouvelle recette de pâte à tarte sablée, cette fois-ci, j’y ai mis des brisures d’un biscuit que j’adore : le spéculoos, ainsi qu’un peu de cannelle pour renforcer son parfum. C’est une pâte qui va très bien se marier avec le chocolat, les noix/amandes/noisettes, les pommes, les poires, la banane…

Sauce vierge

Posté .

Sauce vierge

La sauce vierge ressemble plus à un condiment qu’à une sauce « liquide » puisqu’elle se compose de morceaux de tomate, d’ail, d’oignon (ou d’échalote), d’herbes, additionnés d’huile d’olive et de citron. C’est très frais, très bon. Elle accompagne parfaitement les viandes ou les poissons grillés. Je vous donne prochainement une idée de recette.