Moutarde à l’ancienne maison

Posté .

moutarde-ancienne-maison6

Et oui, on peut faire de la moutarde maison ! Et ce n’est pas du tout compliqué, à condition de trouver facilement des graines de moutarde. J’en ai trouvé dans mon petit Monoprix. Ça ne fait pas longtemps qu’il est ouvert et je découvre des petites choses très sympathiques à chaque fois que j’y vais. Je ramène des produits que je n’avais pas prévu d’acheter… On trouve aussi des graines de moutarde dans les magasins bio.

Une fois les graines de moutarde trouvées, c’est votre petit mixeur qui va faire tout le travail. On peut la faire au mortier et pilon, mais c’est plus fastidieux. La moutarde se fait avec :

  • du vinaigre : qui apporte de l’acidité,
  • de la farine : qui sert d’épaississant,
  • du miel : qui adoucit le piquant des graines,
  • de l’huile et de l’eau qui servent à lier et émulsionner.

On peut ensuite y ajouter des herbes séchées : thym, estragon, ciboulette…

Lorsque vous aurez terminé votre moutarde vous serez curieux de goûter. Vous verrez, le résultat est plutôt amer et manque de piquant. Mais, en la plaçant quelques heures au réfrigérateur, les saveurs vont complètement changer, l’amertume va disparaître et le piquant va arriver. Et je peux vous dire que la moutarde maison arrache ! :-D

À la place du miel, j’ai mis du sirop d’érable. J’ai mis aussi de l’estragon car j’aime beaucoup ça dans les moutardes.

Pour le vinaigre, vous pouvez prendre du vinaigre de xérès, de cidre, de framboise, balsamique blanc… C’est vous qui faites votre moutarde, donc vous choisissez les parfums que vous aimez !

La moutarde maison se conserve de la même façon et aussi longtemps que la moutarde du commerce.

Salsa de kiwi aux oignons rouges

Posté .

salsa-kiwi-oignon-rouge2

Dernièrement, je vous parlais de l’utilisation du kiwi dans la cuisine avec une recette de saumon fumé. voici une nouvelle recette, une salsa qui va aussi bien accompagner une côte de veau, qu’un blanc de poulet. J’ai mélangé des tout petits dés de kiwi avec de l’oignon rouge et de la ciboulette. Un peu d’huile, un peu de vinaigre et ça donne un accompagnement qui donne du pep’s.

Ganache montée à la vanille

Posté .

ganache-montee-vanille3

Comme promis sur la ganache montée au café, voici la très classique ganache montée à la vanille. Le principe reste le même : mélanger du chocolat blanc fondu à de la crème et de la vanille, avant de refroidir complètement et de fouetter au batteur électrique.

On obtient une ganache très légère, très onctueuse parfaite pour garnir les choux, les macarons, pour décorer des petits gâteaux, etc.

Ganache montée au café

Posté .

ganache-montee-cafe

Les ganaches montées sont à mi-chemin entre la chantilly et la ganache. Elles sont à la fois très légères en bouche mais avec une bonne tenue pour pouvoir garnir des choux, des macarons, des cupcakes ou pour décorer des gâteaux. J’ai déjà proposé la ganache montée au chocolat, c’est au tour du café aujourd’hui.

En fait, j’ai déjà mis cette recette sur le blog lorsque j’avais fait les éclairs au café. Mais en la proposant aujourd’hui comme recette à part entière, vous la retrouverez facilement sur mon blog.

La méthode est la même sauf que cette fois-ci, on utilise du chocolat blanc à la place du noir et on parfume la crème de café soluble.

De cette base, vous pouvez réaliser d’autres parfums en y ajoutant des épices telles que la vanille ou la cannelle, mais aussi des zestes d’agrume ou des arômes. Je vous proposerai prochainement la recette de la ganache montée à la vanille.

Crème d’amandes

Posté .

creme-amande4

La crème d’amandes est une base de la pâtisserie. Elle sert notamment à la frangipane. Pour rappel, la frangipane est un mélange de crème d’amandes et de crème pâtissière. Vous pouvez retrouver ma recette avec la galette des rois à la frangipane que j’ai mis en ligne en début d’année.

On peut aussi faire la galette avec la crème d’amandes seule ou l’utiliser dans des tartes avec des fruits.

Elle est très simple à réaliser et prend très peu de temps à faire. Deux précautions sont tout de même à prendre :

  • Sortez le beurre la veille pour qu’il soit aussi mou qu’une pommade.
  • Tous les mélanges devront être faits à la spatule et non au fouet. Il ne faut pas incorporer d’air à la crème sans quoi elle gonflera à la cuisson. Pour garder une crème régulière à la cuisson, on mélange donc tranquillement avec un spatule.