Pain de pois chiche

Posté .

pain-pois-chiche2 copie

Sur la base du pain de maïs américain, je me suis dit : et pourquoi pas utiliser de la farine de pois chiche ? J’ai accumulé plusieurs farines dans mon placard, j’ai besoin de les écouler pour faire un peu de place.

Je tente donc le pain de pois chiche. En goûtant la pâte encore crue, je trouvais qu’il manquait un truc en plus, un petit je ne sais quoi. Et j’ai pensé à l’houmous et à son délicieux parfum citronné. J’ai donc parfumé ce pain de zestes de citron et le résultat est délicieux. J’imagine très bien ce pain coupé en deux pour réaliser des tartines sur le pouce avec des poivrons confits, de la salade, du jambon cru, de la ricotta…On le mange aussi très facilement nature.

La farine de pois chiche se trouve dans les magasins bio.

Petits pains aux olives

Posté .

pain-olives6

Ces petits pains aux olives sont parfaits pour faire des petits sandwichs ou pour accompagner une salade bien estivale. J’y ai mis des olives noires, mais vous pouvez aussi mettre des olives vertes ou les deux !

J’ai aussi mis de la farine de petit épeautre, on la trouve dans les magasins biologiques. Cependant, si vous n’en trouvez pas, substituez-la par la farine T65.

Pain sans pétrissage

Posté .

pain-sans-petrissage10

Le pain sans pétrissage de Jim Lahey (un boulanger New-Yorkais) a beaucoup fait parler de lui sur la blogosphère.

On trouve différentes variantes de cette recette. Les proportions eau / farine ne sont pas toujours les mêmes, on peut trouver du lait aussi. Par contre, la recette est faite avec de la farine T45 et je trouve ça dommage car le pain est meilleur avec une farine T65 (d’un autre côté, si vous n’arrivez pas à trouver cette farine, la T45 sera une très bonne alternative du coup).

Je suis partie avec les 4 ingrédients de base du pain que j’utilise au quotidien, à savoir la farine T65, l’eau, le sel et la levure de boulanger déshydratée.

Ce qui diffère de la recette classique du pain maison, c’est la proportion eau / farine. Pour un pain traditionnel, on met 30 cl d’eau pour 500 g de farine. La pâte forme une boule qui se pétrit.

Dans la recette du pain sans pétrissage, on met 30 cl d’eau pour 375 g de farine. La pâte est beaucoup plus collante et ne se pétrit pas. Il faut simplement la mélanger avec une spatule.

La suite de la recette se fait comme un pain classique : une pousse de 2-3 heures, le façonnage (plus délicat car la pâte est très humide), le grignage et la cuisson.

Le résultat est épatant : la mie est légère et alvéolée, la croûte bien dorée et surtout fine comme celle des baguettes. Une recette à garder sous le coude !

Tortillas vertes à la roquette

Posté .

tortilla-verte6

Tout comme les pâtes, on peut colorer les tortillas pour mettre de la couleur dans nos assiettes. J’ai choisi de prendre de la roquette pour obtenir cette couleur, les jeunes pousses d’épinard pourraient aussi convenir.

Il suffit de colorer l’eau qui sert à la pâte à tortilla maison en la mixant avec un ingrédient. Plus que du goût, c’est la couleur que l’on recherche dans ce type de préparation.

Pain sans gluten à la farine de millet brun

Posté .

pain-riz-millet4

C’est une nouvelle recette de pain sans gluten que j’avais envie de partager avec vous. Vous pouvez retrouver aussi ma recette de pain sans gluten au goût neutre et ma recette de pain sans gluten à la farine de blé noir.

Je vous avais déjà parlé de la farine de millet brun dans ma recette de sablés aux noisettes. Je ne vais pas la présenter une nouvelle fois. Je trouvais très intéressant de pouvoir l’incorporer dans une recette de pain de part ses bienfaits.

J’ai fait 2 essais de recettes en variant la quantité d’eau.

Habituellement, il est d’usage de verser 50 cl d’eau à 500 g de farine pour obtenir une pâte liquide comme une pâte à cake. La farine de millet doit absorber davantage d’eau que les autres farines puisque les 50 g d’eau donnait une pâte plutôt compacte. J’ai donc ajouté 10 cl d’eau supplémentaire pour que la pâte soit plus liquide. La mie du pain sans gluten a tendance a être très humide et ici, elle l’était trop.

Pour mon deuxième test, j’ai gardé les 50 cl d’eau et le résultat était meilleur. La mie est un peu moins humide, plus agréable à manger. C’est cette version que je retiens.

J’ai aussi ajouté un peu sirop d’agave pour réduire l’amertume des farines, sans oublier la gomme de guar (au rayon levure des magasins bio) qui permet de donner de l’élasticité à la pâte et de pouvoir la faire lever. Elle joue le rôle du gluten.