Cannellonis bolognaises gratinés à la ricotta

Posté .

cannelloni-bolognaise2

C’est moelleux, c’est gourmand, c’est fondant. Les cannellonis bolognaises sont un vrai plat de saison qui fait du bien ! Et la petite touche qui donne un goût de « revenez-y », c’est l’ajout d’un peu de jambon dans la farce au steak haché. Ça donne un goût un peu fumé, j’adore.

En rédigeant la recette, je me dis qu’on pourrait aussi mettre des champignons de Paris.

Pastillas de boeuf à la menthe et à la feta

Posté .

pastilla-boeuf4

Le nom de pastilla est emprunté pour cette recette essentiellement pour l’utilisation des feuilles de bricks et pour sa présentation car la farce est très éloignée d’une pastilla orientale. Ici, j’ai réalisé un mélange de steak haché, de courgette, de tomates (elles sont jaunes sur mes photos), de menthe, de feta et pignons de pin. J’adore vraiment ce mélange !

Boulettes de boeuf au pesto, sauce tomate et aubergine

Posté .

boulette-boeuf-pesto3

Je dois vous dire que ce temps tout gris et un peu frais me ravit ! Je peux enfin de ressortir mes plaids, boire des tisanes et allumer quelques bougies le soir. Mais côté cuisine, j’ai encore envie de garder un petit bout de l’été, j’ai donc fait ce plat de boulettes de bœuf parfumées de pesto basilic. Elles sont cuites dans une sauce aux tomates, aux aubergines et aux oignons. Une recette vraiment gourmande, même si on n’aime pas l’aubergine car elle se fait discrète dans cette recette.

Pour accompagner ce plat, j’ai réalisé une purée de polenta à laquelle j’ai ajouté des morceaux de tomates confites.

Parmentier de boeuf à l’aubergine

Posté .

parmentier-boeuf2

Petit à petit, je sens que l’été se termine dans ma cuisine. Je recommence à faire des petits plats mijotés et des gratins. Mais je continue à cuisiner les légumes d’été. Dans ce parmentier revisité, j’ai mis de l’aubergine. Et pour la touche gourmande, j’ai mis une couche de mozzarella entre la viande et la purée. C’est un délice, croyez-moi !

Pot-au-feu

Posté .

pot-au-feu

Ça va peut-être vous étonner mais je n’ai jamais vraiment aimé le pot-au-feu. Les légumes sûrement. Je n’aimais pas les poireaux, ni les navets d’ailleurs (et c’est toujours le cas). Le fait que ce soit un bouillon et non une sauce bien onctueuse, sûrement aussi. Et puis la viande. Pour cette recette, il faut varier les morceaux, il faut de la viande grasse, de la viande maigre et de la viande gélatineuse. Mais une viande gélatineuse, beurk ! Fallait pas que je tombe dessus. La seule chose que j’aimais quand il y avait pot-au-feu le dimanche midi, c’est que le lendemain, on avait droit à du hachis parmentier !

Donc finalement, je n’ai jamais fait de pot-au-feu depuis que je suis partie du cocon familial. Mais ce week-end, j’ai voulu tester. J’ai pris la recette de ma maman en y apportant des toutes petites modifications. Et finalement, je me suis vraiment vraiment régalée !