Fiche produit : le radis

Posté .

radis

Nous sommes en pleine saison du radis rose alors j’en ai profité pour vous préparer une nouvelle fiche produit. N’hésitez pas à me dire comment vous aimez préparer le radis, qu’il soit rose, noir ou d’une autre variété !

Origine

Le radis prend probablement ses origines en Asie Mineure. Ce n’était pas le petit rose que l’on cultivait, mais un cousin du radis noir. Durant l’Antiquité, ce radis était très apprécié pour ses qualités nutritionnelles et médicinales. Les Babyloniens et les Égyptiens en consommaient déjà.

Ce n’est pas avant le XVIème siècle que l’on voit arriver le radis en France et pas avant le XVIIème que l’on découvre le petit radis rose.

Petite particularité : Le nom « radis » vient du latin radix qui signifie « racine ». Pourtant, le radis n’est pas, botaniquement, une racine mais un hypocotyle, c’est à dire une tige renflée. D’ailleurs, certaines variétés de radis ne poussent pas sous terre mais au-dessus.

Variétés

radis-noir

On distingue 2 grandes familles de radis :

  • Les radis d’automne et d’hiver dont fait partie le radis noir. Parmi les variétés existantes, on trouve un gros radis rond à chair rose (« Red Meat »), un gros radis allongé avec un bout blanc et un bout vert (« Green Meat ») et le radis rond noir.
  • Les radis de tous les mois dont fait partie le petits radis roses. Parmi les variétés existantes, il y a les petits radis roses tout ronds (« National » et « Rudis »), le petit radis rose tout en longueur (« De 18 jours »), le petit radis rond tout blanc (« Sniezka ») ou encore le petit radis rond violet à chair blanche (« Malaga »).

Il ne faut pas oublier non plus le radis japonais, appelé Daïkon, qui fait doucement son apparition sur nos étals. Il ressemble à une grosse carotte blanche.

Achat, conservation, consommation

radis-roses

Vous trouverez le radis noir sur les étals de septembre à mars, tandis que la pleine saison du radis rose s’étale d’avril à juillet.

Au moment de l’achat, vérifiez que les feuilles de la botte de radis sont bien vertes et non flétries.  Les racines doivent être bien blanches, sans tâche. Le radis en lui-même doit être ferme, sans tâche, sans craquelure. Il en est de même avec le radis noir, celui-ci doit être bien ferme et ne pas être rabougri.

Préférez les petits radis qui seront plus doux, moins piquants. En général, un radis qui pique est signe qu’il a manqué d’eau pendant sa culture ou qu’il a été cueilli trop tardivement. Le radis devient plus piquant aussi lorsqu’il vieillit.

Une fois acheté, les radis sont à consommer rapidement, le mieux c’est dans la journée. On peut tout de même les conserver 4-5 jours au réfrigérateur, dans le bac à légumes, non lavés et sans ses feuilles (mais en conservant 1 cm de fanes). Placez-les dans un sac en plastique perforé.

Le radis noir ne se conserve pas plus longtemps. Il devient mou assez rapidement.

Avant de le consommer, retirez la peau du radis noir avec un économe. Pour les radis roses, pas besoin d’éplucher : lavez bien les radis débarrassés de leurs feuilles, coupez la racine et croquez directement dans la chair !

Bienfaits, nutrition

Le radis facilite la digestion. Proposez-le en apéritif lorsque vous prévoyez un gros repas derrière. ;-)

Il est riche en souffre, en magnésium et en vitamine C. Il a une action antibactérienne dans les affections des voies respiratoires.

On trouve aussi dans le radis une bonne dose de potassium, de calcium et de vitamine A.

C’est un légume très peu calorique et riche en eau.

Le cuisiner

Il n’y a rien de meilleur que le radis (noir ou rose d’ailleurs) sur une tranche de pain beurré et du sel. Un délice ! :-) Le fromage blanc convient aussi très bien au radis et apporte beaucoup de fraîcheur.

On peut utiliser le radis rose coupé en dés ou tranché dans nos salades. Il se marie très bien avec le thon façon dips pour un apéritif léger. Il fait aussi un très bon condiment façon pickles !

Le radis noir peut être râpé et être préparé en rémoulade par exemple. Pensez aussi à le mélanger à des carottes râpées.

Le radis se cuisine aussi cuit. Le goût est alors très différent car la cuisson lui fait perdre son côté piquant et lui donne un goût proche de celui du navet. C’est pourquoi, vous pourriez l’utiliser dans un pot-au-feu !

Enfin, ne jetez pas les fanes de radis qui se prêtent parfaitement aux soupes et potages ! Et lorsqu’elles sont jeunes et fraîches, vous pouvez les cuisiner comme des épinards.

Si vous voulez retrouver facilement toutes les recettes à base de radis, cliquez sur ce lien. Voici une liste non exhaustive de recettes (uniquement de radis rose, je n’ai encore jamais proposé de recettes avec du radis noir. Promis, je me rattrape !)

Remplissez ce formulaire pour partager cet article par e-mail.
Tous les champs sont obligatoires.

QR code
Scannez ce QR-Code à l’aide de votre smartphone / tablette pour y afficher cet article et emmenez-le dans votre cuisine !

10 commentaires :

  • J’utilise les fanes bien fraîches pour faire un potage ou du pesto.

     
  • Fanes dans des soupes ou bien en pesto/pistache. Cru à la croque au sel le rose comme le noir, en fine tranches dans les salades composées, mixes avec du beurre pour des sandwichs… En fait au moins une fois par semaine, vous avez compris que j’aime les radis !

     
  • Beurre de radis : radis + fanes coupés en petits morceaux. Les mélanger à du beurre demi-sel mou. Mettre le tout au frais puis tartiner à volonté sur des toasts bien grillés ! Un délice !

     
  • Trop bon et si peu calorique…merci nini pour ton article rafraichissant ♡♡♡

     
  • Merci ! J’adore les radis ! Et la soupe de fanes avec un filet de jus de citron servie avec un œuf dur coupé en morceaux est le régal de mes enfants !

     
  • Je viens d’acheter ma première botte de radis rouge chez le primeur. J’aime beaucoup le radis, rose ou noir.
    D’abord cru, tel quel, à croquer, en particulier le noir, parfait pour un apéro zéro culpabilité.
    Ensuite, râpé et assaisonné, à la japonaise.
    Dans des salades : cette semaine j’ai réalisé la salade de radis et fèves du Cookbook d’Ottolenghi, superbe. Sinon dans une salade à base de lentilles/saumon/curry/salade.
    On m’a vanté la soupe de radis noir mais pas encore réalisée.
    C’est un légume que je cuisine peu car consommé cru, sans préparation spécifique, et qui mériterait peut-être d’être travaillé.

     
  • En apéritif une tranche de radis noir et dessus une tranche de boudin noir cru (oui oui cru c’est délicieux!) tenues par un petit cure dent

     
  • spécialité du Tarn d’où je viens les radis au foie salé juste exceptionnel !

     
  • Encore une chouette fiche produit sur un légume que l’on adore. Du coup, je découvre qu’il existe plusieurs variétés que nous n’avons jamais goûtées… à trouver d’urgence !

     
  • There is nothing like a radish, butter and salt. Delicious!!!

     

Ajouter un commentaire