Samossas au crabe, fruit de la passion et avocat

Posté .

samossas-crabe-passion copie

J’avais envie de faire des samossas exotiques et j’ai choisi de marier ensemble l’avocat, le crabe, le fruit de la passion et un peu de citron vert pour la fraîcheur. L’avocat supporte difficilement les cuissons (il devient amer), mais les samossas demandent une cuisson rapide ce qui lui convient quand même. Servez ces samossas avec une salade verte. Si vous voulez les proposer en apéritif, je pense qu’il leur faudrait une sauce. Je l’imagine très bien à base de fromage blanc, d’un peu de piment, de citron vert.

Tartines feuilletées de tourteau à la pomme verte et crème d’avocat

Posté .

tartine-feuilletee-tourteau-pomme4

Hier, je vous expliquais comment cuire et décortiquer un tourteau, aujourd’hui, je vous propose la recette que j’ai choisi de réaliser avec : des tartines feuilletées de tourteau à la pomme verte sur une crème d’avocat. Cette recette n’est pas sans raison sur ce blog.

Saviez-vous que :

  • Les Français consomment 3 – 4 espèces de poissons sur les 250 existantes.
  • 1 Français sur 2 déclare que la préparation d’un poisson est difficile.
  • Les produits de la mer, de la même façon que les fruits et légumes, bénéficient d’une saisonnalité, période durant laquelle ils sont moins chers sur les étals des poissonniers.
  • Seuls 8% des acheteurs de produits de la mer ont moins de 35 ans.

Je l’avoue, je suis une très mauvaise élève et je fais partie de ces Français qui mangent assez peu de poissons et crustacés. J’achète souvent les mêmes : le colin essentiellement, parfois du saumon, des gambas ou des crevettes. De temps en temps, il peut m’arriver d’avoir envie de changer : daurade, rouget, noix de saint-jacquesmaquereau… Les produits de la mer ne font pas partie de mes réflexes alimentaires.

Cuire et décortiquer un tourteau

Posté .

tourteau2

J’ai utilisé du tourteau pour une recette que je mettrai en ligne dès demain. Mais aujourd’hui, je préfère consacrer cet article à la cuisson et au décorticage de ce crustacé. Ce n’est pas tellement difficile, mais si vous ne l’avez jamais fait, quelques explications et images vous aideront à vous lancer.

Le tourteau s’achète vivant. Pour connaitre la quantité de chair que vous allez obtenir, divisez son poids par 3 : un crabe de 500 g donnera environ 165 g de chair.

Mâle ou femelle, la chair est différente : Plus délicate chez la femelle et plus marquée chez le mâle.

La phase la plus dure reste bien évidemment la cuisson. On le plonge vivant dans une eau salée ou un court-bouillon portée à ébullition.

Il est préférable de cuire le tourteau une fois acheté. Placez-le dans un évier ou une bassine d’eau froide en attendant sa cuisson. J’ai lu qu’on pouvait conserver le tourteau enveloppé d’un linge humide dans un réfrigérateur pendant 12 heures au maximum. Je conseillerai quand même de le cuire dès l’achat.

Je pense que vous savez l’essentiel, maintenant je vais vous expliquer le décorticage.

Nems de crabe

Posté .

nems-crabe2

J’avais acheté une boite de crabe pour réaliser des nouilles chinoises au crabe mais finalement la recette ne m’inspirait plus. Mon choix s’est finalement porté sur des nems car cela faisait un bon moment que je n’en avais pas réalisé.

La composition de ces nems improvisés tient en 5 éléments : du crabe, de la courgette, de la carotte, du bambou et de l’oignon. Sans oublier la touche « gingembre ».

Ils sont très agréables à manger accompagnés d’un filet de jus de citron qui va apporter une note acidulée, parfaite avec le crustacé. C’est ainsi que je les ai dégusté et c’est ainsi que je vous recommande de le faire.