Tarte polenta aux échalotes et petites tomates cerises aromatisées à la moutarde d’estragon

Posté .

Revoilà dans ma cuisine la moutarde d’estragon ! J’ai déjà présenté sur mon blog la tarte polenta aux courgettes. Ca avait bien l’air de vous plaire l’idée d’utiliser la polenta comme pâte à tarte. Je réitère cette idée cette fois-ci avec des petites échalotes, quelques tomates cerises et du parmesan sur une fine couche de moutarde d’estragon.

Pour 2 personnes :

  • 100g de polenta
  • 20cl de lait
  • du gros sel, poivre et piment d’espelette
  • 6 échalotes
  • Un peu de parmesan râpé
  • des tomates cerises en quantités suffisantes
  • 1cc de moutarde d’estragon
  • quelques lamelles de comté

1- Faites bouillir le lait dans une casserole avec du gros sel et versez d’un coup la polenta. Remuez sur feu très doux jusqu’à ce qu’une boule se forme.

2- Versez la polenta dans le moule à tarte et à l’aide de vos doigts étalez-la. Vous pouvez attendre un petit peu car c’est quand même très chaud.

3- Émincez les échalotes. Coupez les tomates cerises en 2. Étalez la moutarde sur la polenta en fine couche, parsemez d’échalotes. Disposez les tomates cerises et saupoudrez de parmesan, piment d’espelette et sel.

4- Enfournez pour 45mins environ dans un four préchauffé à 180°. Arrêtez le four, déposez quelques lamelles de comté et remettez dans le four le temps qu’il fonde.

Remplissez ce formulaire pour partager cet article par e-mail.
Tous les champs sont obligatoires.

QR code
Scannez ce QR-Code à l’aide de votre smartphone / tablette pour y afficher cet article et emmenez-le dans votre cuisine !

4 commentaires :

  • hé! une tarte légère et sympa, peut être juste un peu délicate à manipuler.

     
  • Pas encore utilisé la polenta comme fond de tarte mais cela permettrait peut être à ma famille d’en apprivoiser le goût car ils ne sont pas très fans…

     
  • super l’idée de la pâte à tarte en polenta ! ça donne quoi comme résultat ? Elle ne se casse pas trop ?

     
  • Pour vous répondre, la pâte n’est pas fragile. La cuisson permet de la renforcer. Et c’est vrai que ça permet d’en faire manger à ceux qui n’en sont pas fans. Je ne l’utilise plus que de cette façon maintenant et c’est moins riche qu’une pâte classique !

     

Ajouter un commentaire