Verrines « douceur d’abricots »

Posté .

Verrines douceur dabricots

Dès que la saison est là, je me rue sur les abricots qui font parties de mes fruits préférés de l’été. En tarte, en clafoutis, en confiture, en sucré/salé, en jus de fruits… Bref, j’adore.

Cette fois-ci, j’ai voulu des petites douceurs sucrées, d’où le nom de ces verrines. Au fond de chaque verre, j’ai déposé un coulis d’abricot légèrement gélifié. J’ai versé par-dessus une panna cotta de faisselle nature et j’ai terminé par une mousse d’abricots légère et douce. Il n’y a pas de difficulté particulière dans cette recette. Il faut juste attendre que chaque couche soit prise avant de passer à la suivante. En une matinée, vous pouvez les faire car avec de petites quantités, la gélification se fait rapidement.

On peut servir ces mignardises avec des amaretti.

Verrines douceur dabricots Verrines douceur dabricots Verrines douceur dabricots

Pour 6 verrines :

Le coulis d’abricots gélifié

  • 200 g d’abricots dénoyautés (environ 6 petits abricots – 240 g entiers)
  • 35 g de sucre
  • 1 g de feuille de gélatine

La panna cotta de faisselle

  • 200 g de faisselle
  • 50 g de crème fraîche épaisse
  • 3 g de feuilles de gélatine
  • 50 g de sucre

La mousse d’abricots

  • 200 g d’abricots dénoyautés (environ 6 petits abricots – 240 g entiers)
  • 75 g de sucre
  • 3 g de feuilles de gélatine
  • 20 cl de crème liquide entière (30 % matière grasse) bien froide

La décoration

  • Quelques pistaches vertes non grillées

Verrines douceur dabricots

Le coulis d’abricots gélifié

1- Lavez les abricots, dénoyautez-les et coupez-les en morceaux.

2- Versez-les dans une casserole avec le sucre et mettez sur feu doux.

3- Laissez compoter tranquillement et arrêtez la cuisson dès que les abricots rendent du jus et fondent.

4- Mixez les abricots.

5- Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide, essorez-la et ajoutez-la dans le coulis d’abricots encore chaud. Si ce n’est pas le cas, mettez à chauffer le coulis avant d’incorporer la gélatine.

6- Mélangez convenablement.

7- Versez dans 6 verrines, ce coulis d’abricots et faites prendre pendant une heure au réfrigérateur.

La panna cotta de faisselle

1- Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pour les faire ramollir.

2- Mélangez au fouet dans une casserole la faisselle et la crème fraîche.

3- Ajoutez le sucre et mélangez.

4- Faites chauffer sur feu moyen en mélangeant régulièrement.

5- Ajoutez alors la gélatine essorée et mélangez pour l’incorporer.

6- Versez la panna cotta sur le coulis d’abricots et faites prendre 1 à 2 heures au réfrigérateur.

La mousse d’abricot

1- Lavez les abricots, dénoyautez-les et coupez-les en morceaux. Versez-les avec le sucre dans une casserole et faites compoter quelques minutes, le temps que les fruits se réduisent en purée et rendent du jus. Laissez tiédir et mixez en un coulis. Réservez.

2- Déposez la gélatine dans un bol d’eau froide pour la faire ramollir.

3- Montez la crème en crème fouettée bien ferme. Pour réussir à coups sûr votre crème fouettée, cliquez ici.

4- Faites chauffer le coulis sur feu doux et ajoutez-y la gélatine essorée. Mélangez pour la faire fondre.

5- Hors du feu, versez une cuillère de crème fouettée puis versez le contenu de la casserole dans la crème fouettée et mélangez à la spatule délicatement.

6- Versez la mousse dans un saladier et faites-la prendre au réfrigérateur avant de pouvoir la mettre dans une poche à douille cannelée (12 mm) et de la former au-dessus de la panna cotta.

7- Réservez au moins 1 heure supplémentaire avant de déguster les verrines.

La décoration

1- Concassez quelques pistaches et parsemez-les sur les verrines.

Verrines douceur dabricots

Remplissez ce formulaire pour partager cet article par e-mail.
Tous les champs sont obligatoires.

QR code
Scannez ce QR-Code à l’aide de votre smartphone / tablette pour y afficher cet article et emmenez-le dans votre cuisine !

25 commentaires :

  • Très joli, ça doit être un délice !!!

     
  • humm ça doit être très bon cette petite douceur ;)

     
    mary-laurence,
  • Cela a l’air bien bon et frais. Dis moi, je vie à l’etranger et il n’y a pas de fromage en faisselle, je pourai la remplacer par du mascarpone? Une recette à decliner avec tous les fruits!

     
  • J’adore !! L’idée de ces verrines est géniale, un coulis d’abricot surmonté d’une délicieuse pana cotta de faisselle, c’est déjà top, mais avec la mousse d’abricot, c’est la cerise sur le gâteau ;)

    Merci du partage, j’essayerai de tester prochainement.

     
  • Oui pourquoi pas avec du mascarpone. Ou sinon, une recette de panna cotta classique avec de la crème liquide comme ici : http://www.chefnini.com/pannacotta-aux-fruits-de-la-passion/ Mais sans les fruits de la passion, ni la vanille liquide.

     
  • Pour remplacer la faisselle, que conseilles-tu ? Fromage blanc, mascarpone ? (Je n’aime pas la pannacotta 100% crème fraîche)…

     
  • J’aime bien le fait que tu donnes une indication sur le nombre d’abricots.
    On se dit tout de suite « super j’ai tout ce qu’il faut » :)

     
  • Le fromage blanc, ça peut être sympa. Le mascarpone va donner une crème plus dense à mon avis. La panna cotta de faisselle est très légère.

     
  • Humm délicieuse et onctueuse panna cotta !! J’aurais bien envie d’y goûter et en chiper une ..
    Bisousss
    kiki

     
  • Oui, je crois que tu as raison le mascarpone va faire un pannacotta un peu lourd. Comme il’ n’y a pas non plus de fromage blanc, je vais essayer avec du yaourt greque. Je m’adadpte!!

     
  • Superbes ces verrines ! Bisous

     
  • humm quelle gourmandise !

     
  • Miam ! C’est très joli, et ça a l’air délicieux ! Une recette à garder sous le coude… :)

     
  • Ces jolies verrines sont tout à fait à mon goût…

     
  • Je suis comme toi, une inconditionnelle des abricots! La panacotta de faisselle m’intrigue, je vais tester!

     
  • Très bonne idée cette panna cotta de faisselle, je ne connaissais pas ! Et l’abricot… Mmmmh ! L’alliance doit être parfaite !

     
  • Une vraie douceur!

     
  • Pourquoi ne pas utiliser de l’agar-agar plutot que de la gélatine ? C’est plus facile, je trouve !

     
  • Au final j’ai utilisé un yaourt grec, et c’est bon.
    Mais j’ai plusieurs questions car je ne suis pas sûre d’avoir obtenu la même chose que toi…
    La pannacotta est dense pour toi ou pas ? Moi ça a donné un yaourt légèrement figé on va dire.
    Et je n’ai pas pu mixer l’abricot parfaitement, du coup on s’est retrouvé avec pas mal de fibres pas agréables en bouche. Tu as eu la même chose ??

     
  • La panna cotta est très légère avec de la faisselle, j’imagine qu’avec du yaourt grec aussi. C’est normal. Par contre, elle doit quand même pouvoir supporter la mousse par-dessus.

    Pour ce qui est des abricots, je n’ai pas rencontré ce soucis. Cela dépend des fruits, certains sont plus filandreux que d’autres.

     
  • Une très belle verrine qui fait bien envie…à tester pour la prochaine saison des abricots

    bonne soirée, bises

     
  • bonjour,

    cette recette a l’air succulente et j’ai bien envie de la faire mais une petite question par rapport aux dosage en gr de la gélatine.
    Il s’agit du poids des feuilles de gélatines une fois essorées ou avant de les mettre dans l’eau?

    Merci d’avance

     
    Daniel du Lys,
  • Bonjour Daniel,
    Il s’agit du poids de la gélatine sèche. Pour connaitre le poids de votre gélatine (car selon les marques, le poids diffère), il suffit que vous regardiez le poids total du paquet et le nombre de feuilles de gélatine pour avoir le poids à l’unité.

     
  • Excellente recette.

    J’ai cependant apporté quelque petites modifications … principalement au niveau de l’usage de la gélatine et son obligation de monter l’appareil en température pour la faire fondre.

    - Le coulis d’abricots gélifié : Comme pour la recette indiquée sauf que j’ai préparé la totalité de la quantité nécessaire au coulis + la mousse. J’ai ensuite séparé les quantité en ne mettant mes feuilles de gélatine que dans la part réservée au coulis. J’ai ensuite passer la partie prévue pour la mousse au chinois afin de ne conserver pour la mousse d’abricots qu’une « purée » extrêmement fine.

    - La panna cotta de faisselle : Encore une fois comme la recette de chefnini mais sans adjoindre de gélatine … avantage, il n’y a pas besoin de chaud et ça se tient joliment bien.

    - La mousse d’abricot : Toujours comme la recette initiale avec une crème entière fouettée ferme + 75 g du sucre glace + le coulis d’abricot. Pas de gélatine (donc pas de montée en température). Un petit passage par la poche à douille et roule ma poule … Çà se tient encore et toujours joliment bien

    Bref, après 3 ou 4 heures de passage au frigo et il n’y a plus qu’à !…

    Vraiment très bon

    Sorry d’avoir un peu réinterprété votre recette … mais la gélatine, c’est quand je ne peux pas faire autrement (je trouve l’aspect en général et la saveur en bouche en particulier quelque peu industriel).

     
  • Faites cet après midi, dégustées ce soir (3 grosses verrines) : une vraie douceur acidulée et sucrée comme il faut. Je suis tombée sous le charme de la pana cotta de faisselle, douce et crémeuse en même temps, un délice !

    Merci à toi et bonne soirée

     

Ajouter un commentaire