Faire germer des graines

Je suis loin d’être une adepte de ce genre de nourriture, cependant je suis curieuse et je m’intéresse à ce qui pourrait apporter un plus à mon alimentation, ma cuisine et mon bien-être. C’est par un concours de circonstance très amusant que je me suis finalement lancée : ma kiné m’en a parlé un jour et m’a prêté un de ses ouvrages sur le sujet. Le même jour, je recevais un email me proposant de tester un germoir. C’était un signe ! Le week-end qui suivant, je partais dans mon magasin bio à la recherche de graines à germer et je me documentais sur la question.

Voici ce que je vous propose au sommaire de cet article :

  • Qu’est-ce que les graines germées ?
  • Que peut-on faire germer ?
  • Les bienfaits des graines germées
  • Le matériel
  • Comment procéder à la germination
  • Idées d’utilisation

Qu’est-ce que les graines germées ?

Les graines germées sont des graines sèches que l’on fait germer grâce à de l’humidité. Lorsque vous étiez plus jeune, n’avez-vous jamais fait germer une lentille ou un haricot sec dans un pot entre deux couches de coton mouillé ? Et bien, c’est exactement ça !

Que peut-on faire germer ?

On peut faire germer de nombreuses graines. On les classe d’ailleurs selon leur famille :

  • les céréales : blé, orge, avoine, épeautre, petit épeautre, millet, riz, seigle…
  • les légumineuses : lentilles (blondes, corail ou vertes), pois chiche, soja, luzerne (appelé Alfalfa)…
  • les oléagineux : lin, sésame, tournesol…
  • les légumes et mucilagineux : poireau, moutarde, betterave, cresson, fenouil, basilic, carotte, roquette, quinoa…

Attention, on ne peut pas non plus tout germer. Les graines de tomates, d’aubergines ou de rhubarbe sont toxiques.

Les graines à germer se conservent une année dans un endroit sec, à l’abri de la lumière.

Les bienfaits des graines germées

Les graines prennent vie par germination et cumulent en elles tous les nutriments nécessaires à leur croissance et dont notre corps va pouvoir bénéficier en les mangeant. La valeur nutritive des graines augmentent ainsi considérablement en germant.

D’une graine à une autre, les apports diffèrent. Mais d’une manière générale, elles sont une formidable source de minéraux, de vitamines, de protéines, d’oligo-éléments, de fibres… On leur connait également un rôle alcalinisant et antioxydant. Digestes, notre corps les assimile facilement. Lorsque les graines développent des pousses (au bout de quelques jours), elles apportent en plus un taux important de chlorophylle, un pigment qui renforce notre système immunitaire.

Pour profiter de tous ces bienfaits, il faut les consommer crues. Les graines germées sont fragiles, elles sont en pleine croissance, la chaleur détruit les nutriments.

On peut manger ces graines sous forme de cure si vous vous sentez fatigués. Mieux qu’une cure de vitamine C, prenez 2 cuillères à soupe de graines par jour !

Le matériel

Côté matériel, il est recommandé d’utiliser un germoir. Il en existe plusieurs modèles sur le marché, les plus courants sont les germoirs à étages et les germoirs bocaux. Les deux types peuvent être en verre ou en plastique.

Le germoir à étages se compose de 3 parties : de plusieurs plateaux de germination, d’un bac récupérateur d’eau et d’un couvercle perforé. Il est prévu pour faire germer une grande quantité de graines. J’ai lu que ce type de germoir n’était pas toujours pratique à utiliser. Les graines peuvent se coincer dans les trous, l’aération n’est pas toujours très bonne. Si vous possédez ce type de germoir, n’hésitez pas à donner votre avis.

Le germoir bocal est celui que j’ai pu tester. On le trouve sur le site vivre-mieux.com. Il se compose également de 3 parties : le bocal en verre fermé par un couvercle grillagé, d’un support en inox et d’une coupelle en céramique. Le bocal vient se placer la tête vers le bas sur le support afin que l’eau s’écoule par le couvercle. Ce type de germoir est très bien pour de plus petites quantités de graines germées et est très pratique à utiliser.

Si vous ne comptez pas faire de graines germées de façon régulière, vous pouvez commencer avec un germoir maison. Prenez un bocal en verre sur lequel vous placerez de la gaze, à la place du couvercle. Maintenez-la avec un élastique. À vous ensuite de trouver un moyen de faire tenir votre germoir maison tête en bas.

Comment procéder à la germination ?

Il est souvent recommandé, lorsqu’on débute, d’acheter des graines d’alfalfa qui sont très faciles à faire germer. C’est donc ce que j’ai fait.

On trouve les graines germées dans les magasins bio. On peut aussi y trouver des mélanges de graines ce qui peut être intéressant pour bénéficier du plus grand nombre de nutriment.

Le principe de la germination est très simple. Les graines doivent, dans un premier temps, tremper dans de l’eau pendant un certain nombre d’heures. Selon les graines, le temps de trempage est plus ou moins long, mais il est souvent indiqué sur le paquet. Pour les graines d’alfalfa, il faut compter 10-12 heures. Côté quantité, prenez une cuillère à soupe rase de graines. Vous allez déjà obtenir pas mal de graines germées.

Versez les graines dans le bocal et recouvrez d’eau jusqu’en haut. Fermez le couvercle et laissez le bocal ainsi à température ambiante pendant 12 h.

Une fois le temps de trempage écoulé, retournez le bocal au-dessus de l’évier pour retirer toute l’eau et placez le germoir sur son support inox avec la céramique en dessous.

Vous allez devoir vous occuper des graines deux fois par jour, le matin et le soir. Vous aurez à :

  • remplir le bocal d’eau,
  • laisser tremper les graines quelques minutes,
  • vider de nouveau le bocal au-dessus de l’évier,
  • secouer tête en bas pour aérer les graines et les égoutter,
  • et placer le bocal sur son support à température ambiante jusqu’à la prochaine humidification.

On répète cette étape de rinçage, deux fois par jour, pendant 4-5 jours. Jour après jour, vous allez voir vos graines se développer. Là encore, selon les graines, les temps d’attente vont varier. Certaines seront consommables au bout de 6 jours, d’autres au bout de 2, avec des longueurs de pousse différentes.

Ci-dessous les graines ont 2 jours environ.

Et enfin, on voit apparaître les petites pousses vertes. C’est signe qu’on peut les déguster. À ce moment-là, il vaut mieux les conserver quelques jours au réfrigérateur toujours en prenant soin de bien les humidifier, tous les 2 jours cette fois-ci.

Avant de les consommer, rincez-les bien convenablement. Observez bien vos pousses, sentez-les. Si vous remarquez une quelconque moisissure, ne les mangez surtout pas.

Quelques idées d’utilisation

Comme je l’ai déjà précisé plus haut, les graines sont à utiliser crues si on veut profiter au maximum de leurs bienfaits.

On peut les mettre dans des sandwichs, sur une salade composée, sur des oeufs cocotte. Elles ont l’intérêt d’apporter non seulement une jolie décoration mais aussi une note gustative supplémentaire. Les graines ont chacune une saveur unique, tantôt douce, tantôt végétale, tantôt piquante, tantôt parfumée. J’ai le souvenir d’avoir découvert dans un bistrot parisien les graines germées de betterave déposées sur une salade composée. Elles apportaient un goût assez puissant de betterave et une magnifique couleur à l’assiette.

J’ai utilisé mes graines d’alfalfa sur une tarte aux légumes, posés au dernier moment ou sur des poireaux en vinaigrette (recette qui arrive prochainement).

À présent, vous savez les bases des graines germées. Je pense que certain(e)s d’entre vous ont déjà fait pousser des graines germées, n’hésitez pas à apporter votre contribution à cet article et à donner vos idées cuisine. Quelles sont les graines que vous préférez ?