California maki fraicheur saumon

Posté .

Je l’ai déjà dit, mais j’adore faire des maki et des sushi. Et surtout, j’aime trouver de nouvelles façons de les déguster car je ne suis pas adepte du poisson cru, ni de l’algue nori. Il faut bien que je trouve des alternatives. Beaucoup d’ingrédients composent cette recette : saumon, concombre, menthe, salade, huile d’avocat. Ça donne beaucoup de fraîcheur en bouche.

Pour 24 california maki

Le vinaigne de riz

  • 3cl de vinaigre de riz
  • à peine 1cs de sucre
  • 1/4cc de sel

Le riz

  • 250g de riz japonais
  • 25cl d’eau

La garniture

  • 4 tranches de saumon fumé
  • 1 concombre
  • quelques gouttes d’huile d’avocat
  • 4 feuilles de menthe
  • de l’aneth en poudre
  • quelques feuilles de salade

Le vinaigre de riz

1- Versez le vinaigre de riz, le sucre et le sel dans une petite casserole.

2- Mettez sur feu moyen et mélangez jusqu’à dissolution totale du sucre et du sel.

3- Laissez refroidir à température ambiante.

Le riz

1- Versez le riz dans une passoire et laissez couler de l’eau froide dessus jusqu’à ce que l’eau qui s’en écoule devienne clair. Remuez-le avec les main pour faciliter le nettoyage.

2- Égouttez-le bien et versez-le dans une casserole (muni d’un couvercle transparent !).

3- Ajoutez l’eau. Vérifiez bien que le riz est bien à plat dans la casserole et que tous les grains sont bien recouverts d’eau.

4- Déposez le couvercle et faites chauffer sur feu fort jusqu’à la prise de l’ébullition – d’où l’intérêt du couvercle transparent.

5- Comptez 2 min de cuisson à partir de l’ébullition.

6- Puis baissez le feu au minimum et comptez 10min de cuisson.

7- Arrêtez le feu et laissez reposer 10min, toujours avec le couvercle.

8- Retirez le couvercle et avec une spatule souple, soulevez délicatement le riz du fond de la casserole.

9- Versez le riz dans un saladier. Continuez à mélanger toujours délicatement, de bas en haut, comme pour une mousse au chocolat et versez le vinaigre de riz additionné de sel et de sucre.

10- Vous devez continuer de mélanger jusqu’à ce que le riz soit à température ambiante. Aidez-vous d’un éventail ou d’une feuille de papier pour le ventiler de temps en temps.

11- Si le riz doit attendre avant utilisation, couvrez-le d’un linge humide à température ambiante. Le riz ne doit jamais passer au réfrigérateur.

Le montage

1- Posez sur un plan de travail, une natte en bambou.

2- Avec les mains humides (prévoyez un bol d’eau à côté de vous), prenez du riz et déposez-le sur la natte en réalisant un rectangle de 20 cm x 15 cm.

3- Déposez quelques feuilles de salade.

4- Coupez le concombre à 20 cm et réalisez un tronçon pas trop gros.

5- Déposez-le sur le 1er tiers de la largeur du riz.

6- Ajoutez à côté des lanières de saumon fumé. Arrosez de quelques gouttes d’huile et déposez 2 feuilles de menthe coupées en deux sur toute la longueur.

7- Commencez le roulage en vous aidant de la natte et en pressant bien pour que les makis se tiennent lors de la découpe.

8- Arrêtez-vous de rouler lorsque la natte a fait un tour complet.

9- Pressez bien, vérifiez que le maki est bien soudé et déroulez la natte.

10- Déposez le boudin obtenu sur un film alimentaire et enveloppez-le en serrant bien.

11- Réalisez le second boudin de maki en partant à la 1ère étape.

12- Réservez au réfrigérateur pendant 2 heures.

13- A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez le boudin en tronçons de 2 cm d’épaisseur.

14- Roulez-les dans de l’aneth.

15- Servez aussitôt.

Remplissez ce formulaire pour partager cet article par e-mail.
Tous les champs sont obligatoires.

QR code
Scannez ce QR-Code à l’aide de votre smartphone / tablette pour y afficher cet article et emmenez-le dans votre cuisine !

16 commentaires :

  • merci ça a l’air délicieux

     
    Isabelle Gerard Donvil via Facebook,
  • Sublime, comme d’habitude…

     
    Caroline Alligné via Facebook,
  • Moi aussi j’adore les makis et sushis le problème à la maison c’est que je suis la seule à aimer le poisson cru ! Donc il faut ruser, surimi, crabe, saumon fumé… une jolie recette en tout cas :)
    Bises, bonne journée à toi !
    Delphine

     
  • Magnifique réalisation. Chapeau, car je hais faire des makis (car j’y arrive pas!)

     
  • Hummm tout léger tout frais ! Miam !!

     
  • hummm que c’est beau! et que cela a l’air bon! je ne fais pas de maki ni shushi,trop subtil à réaliser et je n’ai pas la patience pour cela …donc j’admire cette belle assiette! BRAVO!

     
  • Humm … Que c’est beau et gourmand ! Bisous !

     
  • Splendides tes makis !! J’ai adoré lire chaque étape !!
    Car vois -tu j’aime beaucoup cela, j’ai de l’algue nori, la natte, mais je ne me suis encore pas lancée !! ..
    Ta façon de faire est très alléchante, j’aime beaucoup même si le poisson n’est pas cru .. Sublimes et si beaux !! Mercii pour le pas à pas …
    Bisouss
    kiki

     
  • c’est magnifique!!!on a envie d’en capturer avec les baguettes!!!
    stéph

     
  • hum, ils sont magnifiques ! tu nous fais voyager !

     
  • jolie idée que de rouler les makis dans l’aneth pour remplacer la feuille de Nori qui parfois a une consistance pas top …
    tu changes de style en photo ….c’est sympa cette lumière claire :-)))
    Je tatonne beaucoup sur la lumière du coup par prudence je reste souvent sur des fonds noirs que je trouve plus rassurants
    J’addddore la dernière photo

     
  • Je viens de voir que vous n’aimez pas bien les noris… est ce que vous avez déjà essayé en prenant des vieilles feuilles de noris ? ca m’est déjà arrivé de faire des makis avec des feuilles de noris achetées peu de temps avant et de les trouver pas bons, trop fort, pas assez souple…et après quelques mois j’ai voulu réessayer avec le même paquet et là c’était parfait !!

     
  • C’est vrai, je n’aime pas ça du tout. C’est fort au niveau de l’odeur et ça ne me donne pas envie. Il me semblait que les feuilles ne se gardaient pas très longtemps une fois le sachet ouvert ?
    Même au restaurant Japonais, cela ne me plait pas non plus, mais merci quand même pour l’astuce ! :)

     
  • Oui c’est vrai c’est ce qu’il se dit : la feuille perd de son noir/vert et si vraiment on la garde trop longtemps elle gondole un peu, je pense à cause de l’humidité qu’elle absorbe. Mais elle se mange quand même, en tout cas moi je la mange ! Mais j’ai quand même envie de te conseiller d’y gouter en prenant un vieux paquet fermé à la limite de la date limite de consommation conseillée : c’est déjà beaucoup moins fort ! C’est tellement dommage de pas avoir de recettes originales de chef nini avec des noris !!! ;-)

     
  • J’avais jamais osé faire des maki et sushi, j’avais en tête que c’était trop compliqué. En plus je ne suis pas très confiante à l’idée de servir du poisson cru, à moins de le pêcher soi-même et de le cuisiner dans l’instant pour être absolument sûre de sa fraîcheur :-). J’ai suivi vos recettes de sushi et maki, grappillant des idées dans les une et les autres. C’était très bon! Le poisson fumé, les légumes et les fruits apportent beaucoup. Et puis finalement, quand c’est bien expliqué c’est pas si compliqué!

     

Ajouter un commentaire