Test du barbecue Carlo de Barbecook

Posté .

Quand un test produit appelle un autre test produit. Et oui, j’ai reçu dernièrement un nouveau barbecue nomade (rappelez-vous, mon premier test se trouve ici). Alors qu’il y a quelques mois, je ne connaissais pas les barbecues nomades, voici que j’en suis à mon second test en l’espace de quelques mois. C’est donc la marque Barbecook qui m’offre cette possibilité. Et parmi les différents produits qu’elle me proposait, j’ai choisi le modèle Carlo, dont le look me plait beaucoup avec ce côté rétro et ce jaune pétillant.

Ce produit m’a été offert mais je garde ma liberté de rédaction et d’opinion.

Présentation

Le barbecue Carlo de Barbecook est un barbecue nomade.

Il est composé d’une base munie de pieds antidérapants. A l’intérieur se trouve un petit ventilateur (fonctionne avec 4 piles AA) qui va permettre de souffler sur les braises à votre place. Le ventilateur fait un léger bruit lorsqu’on met à vitesse maximale mais ça reste discret.

A l’intérieur de cette base vient se placer une cuve inox qui vient recueillir les graisses.

Au centre de cette cuve inox vient se placer la cheminée centrale dans laquelle on y met du charbon. On y met 500 g de charbon, la cuisson dure ainsi 2 heures. On peut bien sûr rajouter du charbon en cours de route pour faire durer le barbecue.

Et au-dessus de tout ça, on vient clipser sur la base la grille de cuisson. Cette grille a la particularité d’être équipée d’une plaque centrale inox afin d’éviter à la graisse de tomber dans le charbon. La grille est très pratique car elle ne bouge pas sur le barbecue et son rebord permet de sécuriser les ingrédients.

Comme vous avez pu le voir avec les photos, ce barbecue est entièrement démontable et chaque pièce peut être rachetée séparément.

Enfin, pour mettre en route le ventilateur, il suffit de tourner le bouton de mise en marche. Celui-ci s’allume.

Nomade

Il est fourni avec un sac de transport qui permet de le prendre avec vous facilement.

Il pèse 4,6 kg et fait 43,5 cm de long, 33,5 cm de large et 23,5 cm de haut.

Un barbecue sans fumée

La particularité de ce barbecue, en plus d’être nomade, c’est de ne produire quasiment aucune fumée. Sa conception lui permet d’évacuer les graisses sans qu’elles ne touchent le charbon. La cuisson est ainsi plus saine et sans fumée. Mais attention, il y aura toujours la fumée de cuisson comme c’est le cas avec un gril électrique. Il y a aussi la fumée qui émane du charbon lorsqu’on allume le barbecue.

La base du barbecue reste froide, on peut ainsi poser l’appareil sur une table sans crainte ou directement dans l’herbe.

Un barbecue convivial

Ce barbecue est idéal pour 6 personnes mais on peut imaginer jusqu’à 8 personnes si vous ne faîtes que des saucisses.

Tests

Comment marche le barbecue ?

On remplit en premier la cheminée de charbon (Il faut compter 500g) et ajouter 3 allume-feux.

On allume les allume-feux avec une allumette et on attend que ça brûle. On met en marche en même temps le ventilateur.

Puis on referme avec le couvercle de la cheminée.

Lorsque la fumée cesse, on peut placer la grille, on attend quand même quelques minutes qu’elle chauffe avant de commencer la cuisson.

La cuisson est plutôt uniforme sur toute la grille bien que les côtés chauffent un peu moins que la partie centrale (normal, le charbon se trouve au centre). Mais tout cuit très bien. Les brochettes n’ont pas tellement attaché à la plaque centrale, ce dont je craignais.

Le nettoyage

Le barbecue est totalement démontable. Tous les éléments sont facilement lavables. Lorsque la cuisson est terminée, retirez la grille et laissez-la refroidir.

La cuve inox et les accessoires en inox passent au lave-vaisselle.

J’avais peur que la plaque centrale soit difficile à nettoyer mais il n’a pas fallu trop gratter. Une très bonne surprise !

Le prix

Selon les boutiques, le prix varie de 86,67 € sur Amazon à 139 € chez Boulanger.

Mon avis

Si vous recherchez un véritable petit barbecue nomade, celui-ci remplit parfaitement son rôle.

Ce que j’ai aimé :

  • Son look, tout d’abord, rétro et coloré.
  • Sa taille : il est parfaitement adapté aux petits espaces. Il est compact mais il permet tout de même de cuisiner pour 6 personnes facilement.
  • Le ventilateur qui active le feu.
  • La grille de cuisson qui offre une cuisson tout-comme-un-vrai-barbecue et son rebord qui évite les éventuelles chutes.
  • Le système qui évite à la graisse de tomber sur les braises et offre ainsi une cuisson plus saine et sans fumée.

J’ai beau avoir cherché, je ne lui pas trouvé de point négatif. Le seul bémol que j’ai relevé : Il manque un accessoire pour soulever le couvercle de la cheminée et vérifier l’état du charbon. Il y a 2 petites anses, on se dit donc que ça a été pensé mais rien n’est livré avec. Alors, j’ai utilisé la lame d’un couteau mais c’est très très chaud. Et d’ailleurs, j’ai fait l’erreur de tenir le couvercle avec mon gant de cuisine, celui-ci a commencé à brûler (il n’a pas pris feu mais il n’a pas supporté la haute température.). Donc attention à sa manipulation !

Barbecook VS Cobb

Maintenant que j’ai pu tester 2 barbecues nomades, un comparatif s’impose. Sur quels points sont-ils différents ? Lequel fait mieux quoi ? Je vous résume tout ça.

Poids / taille

Le Cobb est plus petit et légèrement plus léger que le Barbecook, donc plus facile à transporter. Mais comme il est plus petit, il convient pour 4 personnes contre 6 pour Carlo.

Combustible

Le Cobb et Carlo fonctionnent au charbon. Mais le Cobb a le mérite de proposer en plus un combustible naturel facile à utiliser : un coup de chalumeau pour l’allumer et c’est tout. Pas besoin de s’en occuper, prêt rapidement. Bref, je le trouve super pratique et ça prend peu de place chez soi contrairement au sac de charbon qu’il faut stocker.

Accessoires

La Carlo est un barbecue qui fait barbecue. Point.

Cobb propose en revanche différents accessoires : pierre à pizza, poêle, wok, plancha, un kit pour barbecue traditionnel, une extension du dôme pour faire cuire de grosses pièces… Et son couvercle offre la possibilité de réaliser une cuisson à l’étouffé, de l’utiliser comme four ou de fumer des aliments. Il est beaucoup plus polyvalent.

Ergonomie

Les deux barbecues se montent et se démontent très facilement. Rien à dire sur ce point pour l’un comme pour l’autre.

Par contre, le Cobb est mieux pensé. Je m’explique. Quand vous avez terminé vos cuissons, il faut retirer la plaque et Cobb a prévu un espace dans le couvercle. Mais chez Barbecook, le Carlo n’a rien qui puisse venir accueillir la grille. Etant très chaude et sale, je n’ai pas d’autres choix que de la poser au sol contre mon mur.

Nettoyage

Le nettoyage est aisé pour les deux.

Cependant, la plaque induction du Cobb, bien qu’en revêtement téflon, est plus difficile à nettoyer car la graisse y brûle plus vite et plus fort. Le grattoir est obligatoire. Pourtant, ce n’est pas recommandé pour ce type de revêtement.

La forme

Rond pour l’un, rectangulaire pour l’autre. Il est évident qu’un barbecue rectangulaire est plus pratique pour y faire cuire des brochettes. Les dernières brochettes que j’ai fait cuire au Cobb ont dû être coupées en deux pour tout faire rentrer. Le problème ne se pose pas avec le Carlo.

De plus, la plaque induction du Cobb est un peu bombée et sans rebord, les chutes sont plus risquées.

Cuisson

L’un présente une grille, l’autre une plaque. Et les cuissons sont différentes.

La plaque induction du Cobb chauffe beaucoup plus et a tendance à saisir trop rapidement. Les pièces un peu plus longues à cuire vont avoir tendance à brûler. Il faut donc alterner entre la plaque induction et la petite grille (vendue avec) + couvercle pour terminer la cuisson sans être au contact du feu.

La grille du Carlo se rapproche bien plus d’un barbecue. Et même s’il y a une plaque inox au centre, cela n’empêche pas de conserver une cuisson plus douce. D’autant plus qu’on peut jouer là-dessus avec le ventilateur.

Conclusion

Au final : 2 barbecues nomades mais tout 2 différents.

Si vous désirez un vrai petit barbecue, je vous recommande le Carlo de Barbecook. Sachez d’ailleurs que la marque propose bien d’autres produits, d’autres barbecues nomades mais aussi des barbecues classiques, à charbon, à gaz, des fumoirs… J’ai d’ailleurs hésité entre le Carlo et le Billy, un mini barbecue avec couvercle mais je le trouvais moins approprié pour mon balcon. C’est le point fort de cette marque, vous pouvez trouver votre bonheur selon vos besoins.

Si vous désirez un petit barbecue multifonction, qui permet de s’amuser (grâce aux différents accessoires) et de griller sans se prendre la tête (vraiment, je vous conseille les combustibles de la marque si vous prenez un Cobb), le cobb sera plus adapté à votre besoin.

Remplissez ce formulaire pour partager cet article par e-mail.
Tous les champs sont obligatoires.

QR code
Scannez ce QR-Code à l’aide de votre smartphone / tablette pour y afficher cet article et emmenez-le dans votre cuisine !

1 commentaire :

  • Ouah, ca c’est un test complet, merci!
    Il ne manque que la terrasse pour essayer!

     

Ajouter un commentaire