Goulash

Posté .

Goulash

La goulash est un plat d’origine hongroise. Sa préparation varie selon les familles. La recette que je vous propose vient de ma maman, c’est de cette manière que je l’ai toujours mangée. Elle demande très peu d’ingrédients et très peu de préparation. C’est vraiment un plat parfait quand on n’a pas envie de cuisiner mais qu’on a envie de se réchauffer.

Goulash

Goulash

Goulash

Comme accompagnement, je vous propose « les pommes de terre avec un trou au milieu ». Drôle de nom ? :) Vous connaissez peut-être, ou peut-être pas. En tout cas c’est comme ça que nous les appellons chez nous ! Voici la recette :

1- Pelez des pommes de terre.

2- Réalisez un petit creux de façon conique avec la lame d’un couteau et déposez-y une noisette de beurre.

3- Mettez les pommes de terre et les petits chapeaux (ceux que vous avez obtenu en creusant la chair) dans un plat à gratin.

Goulash

4- Un peu de sel et de poivre et mettez au four pendant 30-40 min à 180°C.

Ce n’est pas plus compliqué que ça mais c’est super bon. Une fois dans l’assiette, faites couler la sauce de la goulash dans les trous.

Pour 6 personnes :

  • 1,5 kg de gîte à bourguignon
  • 1 grosse boite de tomate pelée
  • 2cs de paprika doux
  • 1 oignon
  • sel, poivre
  • un peu de persil

Goulash

1- Coupez la viande en petits morceaux.

2- Faites chauffer de l’huile et un peu de beurre et faites dorer la viande sur toutes les faces.

3- Pendant ce temps, émincez l’oignon puis ajoutez-le avec la viande.

4- Laissez cuire 2-3 minutes.

5- Salez, poivrez, ajoutez le paprika puis la boite de tomates pelées.

6- Écrasez grossièrement les tomates avec une fourchette.

7- Couvrez et laissez cuire sur feu doux pendant 2-3 heures.

8- Au moment de servir, ajoutez un peu de persil haché.

Goulash

Remplissez ce formulaire pour partager cet article par e-mail.
Tous les champs sont obligatoires.

QR code
Scannez ce QR-Code à l’aide de votre smartphone / tablette pour y afficher cet article et emmenez-le dans votre cuisine !

28 commentaires :

  • Un vrai plat d’hiver qui réchauffe, j’adore !

     
  • Une deçouverte pour moi bonne journée

     
  • J’ai adoré ce plat qud j’étais à Budapest mais je n’avais pas pensé le cuisiner moi-même… A tester ! Merci :)

     
  • « coupez la viande en morceaux plus petits  » que quoi?

     
  • Super bon en cette période hivernale !

     
  • effectivement ça parait tout simple je note ta jolie recette!

     
  • Bonjour Nini, Questions : 1) Les pommes de terre : on doit faire un trou dans l’entiereté avec un vide pomme par ex ou non, je n’ai pas bien compris l’opération. La t° du four n’est pas donnée? 2) Le gîte à Bourguignon : je ne connais pas et ne trouve pas l’information sur internet, serais-je la même viande qu’on utilise pour une carbonnade? Ce plat a l’air vraiment goûteux. Merci pour votre aide. Marie-Chantal La novice

     
    Marie-Chantal,
  • Les photos me font saliver…recette programmée pour le week-end prochain car demain la famille se réunit,au restaurant,pour fêter les 90 ans de mon papa!

     
  • Je suis comme Marie-Chantal, je n’ai pas bien compris l’histoire du trou et des chapeaux dans les pommes de terre : on pourrait avoir une ch’tite photo, s’iouplait. merci !

     
  • @fafouette : j’ai corrigé dans la recette. Il s’agit juste de couper la viande en petits morceaux.
    @Marie-Chantal et Pollyanna : désolée pas de photos, sinon je les aurais mises. Il s’agit de faire un petit trou conique dans la pomme de terre. Pour la température du four : 180°C.
    Et pour la viande, il s’agit de la même viande que le bourguignon (d’où le nom du morceaux) ou que la carbonnade.

     
  • Merci Chefnini… Je programme la recette pour très bientôt ;-)

     
    Marie-Chantal,
  • Super recette, je pensais pas que c’était aussi simple à faire (moi qui adore le goulash !) :3
    Pour les patates, c’est un « creux » à creuser en fait, c’est ça ? Ca parle de faire un trou, mais je pense pas qu’il faille transpercer la patate sinon le beurre s’en échappe… ?
    Bon allez, me faut trouver du gîte à bourguignon à Montréal, maintenant… Par curiosité, peut-on faire ça avec du paleron ou de la joue de bœuf ?

     
  • C’est bien ça Michiru, il faur faire un creux et non pas transpercer la pomme de terre. Je vais corriger ça pour que ce soit plus clair encore.
    Pour la viande, pas de soucis avec du paleron ou de la joue. Tu prends les morceaux que tu préfères et surtout ceux que tu peux trouver facilement ;)

     
  • Bonjour, je suis généralement une grande fan de votre site. Les recettes de dessert que j’ai réalisées grâce à vous ont généralement récolté un grand succès. Cependant, étant d’origine hongroise, je souhaiterais signaler qu’il n’y a pas de tomates dans cette recette. Le nom original de ce plat est d’ailleurs « Pörkölt », le « gulyás » étant une soupe chez nous.

     
  • je ne commente que peu (voire jamais) mais je suis de manière assidue ce blog, tout d’abord félicitations chefNini tant pour les recettes que les photos superbes, cela donne l’inspiration et l’envie de cuisiner de la recette simple à la plus compliquée.

    je ne suis jamais intervenue jusque là mais je tenais à pousser un petit coup de gueule suite au dernier commentaire, le même que je n’avais pas exprimé suite à l’article sur le taboulé.

    mais quel plaisir trouvent donc certains à se prévaloir de connaître la « vraie » recette et de partir dans des débats sur la prévalence d’une variante plutôt qu’une autre ?!

    comme précisé très clairement par chefNini dans le début de son article « La goulash est un plat d’origine hongroise. Sa préparation varie selon les familles. La recette que je vous propose vient de ma maman, c’est de cette manière que je l’ai toujours mangée. »

    il existe plus encore que des variations selon les familles, des variantes de ce plat selon les pays qui ne désigne pas uniquement la soupe de gulasch mais des plats différents (tout est très bien résumé sur wikipedia d’ailleurs je m’éviterais donc de développer : http://fr.wikipedia.org/wiki/Goulash )

    dans ma famille la variante que nous faisons ( et que nous tenons de mon arrière-grand-mère russe et de nos diverses origines germaniques, nous sommes alsaciens si c’est pour appuyer son propos par ses origines) comporte beaucoup d’oignons, du paprika et… du café ! et nous servons aussi avec des pommes de terre soient à côté, soit cuites directement en lamelles dans le gulasch (j’utilise l’orthographe germanique et je dis même « le » et non pas « la » gulasch mais je sais que les deux sont usités, je ne vais pas polémiquer sur l’usage du masculin ou du féminin)

    alors juste un bravo, continuez ainsi chefNini et à-bas (abats) les intégristes de la lexicologie culinaire ! la cuisine se vit, évolue, s’enrichit des variations qu’on lui apporte, il n’y a pas de « vérité » unique en cuisine !

     
  • Très appétissant!

     
  • Un beau plat familial, aux saveurs simples et très tentant !

     
  • Plat testé et approuvé par mon chéri hier soir! Merci ChefNini!
    Pour ma part, j’ai trouvé que la viande aurait pu être un peu plus tendre (elle n’était pas dure pour autant). Peut-être la qualité de la viande (achetée chez le boucher pourtant) ou un défaut dans ma cuisson (un peu plus de 3 heures de cuisson). Etant un peu novice en cuisine, si quelqu’un a une astuce, je suis preneuse.

    Merci encore ChefNini pour toutes ces délicieuses recettes. On se régale à la maison depuis la découverte de ce site.

     
  • Pour ce type de viande, il faut une longue cuisson. Les 3 heures sont en général suffisantes. Plus elle cuit, plus la viande deviens fondante. Après, ça peut aussi venir de la qualité de la viande.

     
  • J’ai toujours du mal à mettre du salé sur mon blog car je trouve que mes photos ne ressemblent à rien.
    Je suis vraiment envieuse, tes photos sont toujours très belles et ton blog bien gourmand et réussi. J’adore

     
  • Verdict chez moi ce soir mais jusqu’ici que de bons résultats car vos recettes sont un régal;)))))

     
  • Je suis d’origine autrichienne et enfant, maman accompagnait cela de knell aux croutons. Je n’ai plus la recette, est-ce que l’une de vous connait ? Merci.

     
  • Désolée, pour ma part, je ne connais pas du tout.

     
  • Miam. Peut être que j’aurais mis un peu plus de poivre et paprika pour relever ? A ré essayer.

     
  • Bonjour,

    J’ai 1.5kg de basse cote a braiser au congèle…. est ce que ça irai pour cette recette? si non, quel type de plat me conseillez vous?

    Merci :)

     
  • Bonjour Julie,
    Pardon pour le retard de ma réponse. Je pense que la basse côte peut tout à fait convenir dans cette recette. Sinon, comme je le précise dans la recette, j’utilise du gîte à bourguignon.

     
  • Oula ça manque d’oignons tout ça ! 2-3 au moins !

     
  • La base en Hongrie:
    Même quantité de viande et oignons. (1kg et 1kg ).
    3 cuillères à soupe de Paprika ( mélange fort / doux, selon goût ), pour l’onctualité.
    1 verre d vin rouge.
    1 cuillère à café de café noir.
    Tomates.
    Purée de tomates.
    NB: Si tout n’est pas consommé, mixer les restes, ajouter un bouillon de bœuf: Une merveilleuse soupe qui met de l’ambiance !

     

Ajouter un commentaire