Ficelles bretonnes sans gluten, sans beurre, sans lait

Posté .

Cette recette est bien la preuve qu’on peut arriver à se régaler même quand on a des intolérances. Je ne sais pas si vous connaissez les ficelles picardes. Une recette est disponible sur le blog si vous cliquez ici. C’est une version revisitée que je vous propose aujourd’hui. A la place de crêpes classiques salées, j’ai pris des galettes de sarrasin qui ont l’avantage de convenir aux intolérants au gluten. A côté de ça, j’ai réalisé une béchamel adaptée et j’ai gratiné le tout avec de la mozzarella de bufflonne (seul fromage que je peux utiliser). A la place du jambon, j’ai pris du saumon fumé mais le jambon convient également à cette recette.

Je me répète peut-être, mais je propose des recettes adaptées aux intolérances de mon conjoint. Comme il ne peut pas manger de riz ou de maïs, j’utilise des farines peu communes. Vous pouvez prendre de la farine de riz si vous le désirez pour la recette de la béchamel.

Gâteau diabolique façon forêt noire

Posté .

Il faut bien un gros gâteau au chocolat, généreux, gourmand et régressif pour commencer cette semaine car lorsque la période de Noël se termine, j’ai le moral au plus bas. Pas vous ?

Alors autant vous dire que ce gâteau m’a fait un bien fou durant ce week-end.

Sur une base de gâteau chocolat (délicieux à lui tout seul), j’ai déposé une mousse chocolat, de la chantilly et des griottes. Dans l’esprit de la forêt noire. Pas trop sucré, juste comme je les aime, il se mange sans faim et c’est traître !

Pommes farcies au brie et au bacon

Posté .

Je tenais à vous souhaiter une très belle année 2019 ! Et pour commencer cette année, je vous propose une recette qui fait à la fois office de fromage et de dessert.

Ces pommes pourraient aussi être servies en entrée ou en accompagnement d’une viande blanche. Bref, on les mange quand on veut !

J’ai réalisé une farce à base de mie de pain, de brie et de bacon. Une fois mixée, on vient farcir les pommes. Au moment de les enfourner, j’ai ajouté du sirop d’érable (vous savez, j’en raffole !). Le résultat est si gourmand !

Cette recette est facilement déclinable avec du jambon blanc par exemple et du miel à la place du sirop d’érable.

Chocolats maison (sans lactose)

Posté .

C’est fou, nous sommes déjà à quelques jours de Noël et cette année, je ne suis pas vraiment dedans. Pas comme les autres années. Même si je me gave de musiques de Noël et de téléfilms gniangnian. Je suis un véritable ermite depuis des semaines, je ne sors pas la semaine car j’ai un travail monstre et le week-end, j’ai besoin de décompresser et ne rien faire. Cette année, Internet a été mon meilleur ami pour tous les achats cadeaux. Moi qui apprécie aller dans les magasins pour ressentir cette ambiance, cette année, je n’en ai pas profité.

Ce sera le premier Noël sans mon père. Et même si le cœur se serre à cette idée, je voudrais mettre les petits plats dans les grands et qu’on passe un bon moment malgré tout avec ma mère. Un Noël en tout petit comité, à trois.

J’ai le plat (du magret de canard) et l’entrée (un fois gras maison.). Il me manque l’apéritif et le dessert. Sans compter que je n’ai absolument pas d’idées pour décorer ma table…

Composer un menu en jonglant avec les intolérances de mon chéri, c’est compliqué. Je me suis lancée le défi de faire une bûche mais je n’ai pas eu le temps de faire le moindre test, alors ça sera freestyle et on verra bien ! ^^ Je vous montrerai bien ça sur Instagram.

Je ne sais pas pourquoi, aujourd’hui, j’ai envie de raconter ma vie… ^^ Mais ce qui vous intéresse, ce sont ces chocolats, non ? J’ai cherché à faire des chocolats fourrés sans lait, sans lactose… Et l’idée est très simple : il suffit de faire fondre du chocolat avec de la crème dessert au soja ou autre (du moment que ça s’adapte à vos intolérances ou pas, d’ailleurs.).

Ca donne une fausse ganache très onctueuse, très chocolat et pas du tout écoeurante. Et pour celles et ceux qui ont du mal à faire leur ganache, celle-ci est inratable. C’est une bonne alternative.