Bûche Forêt Noire

Posté .

buche-foret-noire6 copie

J’ai fait cette bûche sur un vrai coup de tête. C’était une journée où je n’avais aucune prestation à faire. C’était trop rare pour ne pas en profiter et j’ai eu envie de pâtisser juste pour le plaisir ! J’ai pensé à vous et je me suis mise en tête de faire une nouvelle recette de bûche pour la mettre sur le blog cette année. Avec les griottes qui traînaient dans mon réfrigérateur, le choix des parfums était tout trouvé.

Pour cette recette, vous pouvez préparer le biscuit à l’avance, ainsi que le coeur fruits rouges. Vous pouvez faire le montage la veille. La seule condition de réussite : une crème chantilly parfaitement ferme !

Omelettes norvégiennes individuelles

Posté .

omelettes-norvegiennes8

Vous allez sûrement vous dire pourquoi je n’ai pas inclus cette recette d’omelette norvégienne dans ma semaine spéciale « Noël scandinave ». Tout simplement parce que l’omelette norvégienne n’est en rien une recette norvégienne, ni scandinave en général, mais bien française !

Pour la petite histoire, il faut remonter en 1867, lors de l’Exposition Universelle de Paris consacrée à la fée électricité (peinture de Raoul Dufy). À l’occasion d’un dîner au grand Hôtel, le chef Balzac décide de créer un dessert en hommage à la thématique de l’expo. Il se penche alors sur les expériences du Comte Benjamin Thompson Rumford, un physicien vivant en Bavière (que Balzac situait en Norvège… vous commencez déjà à comprendre l’histoire.). Parmi les expériences du Comte, Balzac s’arrête sur ses recherches sur la chaleur et découvre ainsi que le blanc d’oeuf monté en neige est un mauvais conducteur de chaleur. C’est alors qu’il créa l’omelette norvégienne !

L’omelette norvégienne se compose d’une génoise, imbibée ou non d’un alcool, de glace et d’une meringue qui la recouvre complètement. L’omelette est passé sous le gril du four pour dorer la meringue et présenter un contraste chaud-froid des plus gourmands !

Ma version se présente individuelle, avec un double parfum de glace (vanille et pâte à tartiner), de pralin et d’un biscuit roulé très moelleux. La meringue employée est, ici, une meringue Suisse. Ce qui est vraiment sympa avec cette recette, c’est qu’on peut tout faire à l’avance et passer au four au dernier moment.

Bûche roulée à la crème de marron et suprêmes d’orange

Posté .

buche-marron-orange5

Je vous présente aujourd’hui la bûche que j’ai réalisée l’année dernière. J’ai choisi de faire un dessert de Noël assez traditionnel, classique dans sa présentation et dans ses parfums. C’est une bûche roulée (ça faisait très longtemps que je n’en avais plus fait) à la crème de marron maison et de suprêmes d’oranges. Par-dessus, c’est une chantilly à la crème de marron collée avec un peu de gélatine.

En guise de décoration : des morceaux de suprêmes d’orange et des brisures de marrons glacés.

On peut préparer entièrement la bûche la veille ou la congeler (sans les suprêmes et les brisures de marrons glacés de la décoration).

Biscuit joconde

Posté .

biscuit-joconde3

Le biscuit joconde fait partie des bases de la pâtisserie. Elle se rapproche un peu du biscuit roulé à la différence qu’elle est composée de poudre d’amandes. Sa texture est un peu plus dense.

Dans la pâtisserie française, on utilise le biscuit joconde pour l’opéra. On s’en sert plus largement pour les entremets et les bûches aussi.

Cette recette ne demande pas de technique particulière. On peut imaginer remplacer la poudre d’amandes par de la poudre de noisettes pour aromatiser différemment.

Le biscuit joconde se congèle très bien, dans un film alimentaire.

Charlotte aux fraises

Posté .

charlotte-fraise11

La charlotte aux fraises est un dessert que je n’avais encore jamais fait. Et pour un repas d’anniversaire, j’ai choisi ce dessert qui terminerait avec légèreté un barbecue déjà bien copieux.

Ma version de la charlotte aux fraises est vraiment très riche en fraises. C’est-à-dire qu’elle est composée d’une mousse aux fraises et de fraises. C’était très frais, très léger, très fruité. Le genre de dessert que j’apprécie en fin de repas.

Par avance, je suis désolée mais il n’y a aucune photo du montage (en même temps, c’est super simple. Il n’y a rien de technique, vous verrez), ni de la découpe du gâteau.