Pâte feuilletée inversée

Posté .

pate-feuilletee-inversee27

Il me restait une dernière recette de pâte feuilletée à vous proposer en pas à pas : la pâte feuilletée inversée.

Pour vous expliquer ce qu’est la pâte feuilletée inversées, je vais revenir sur le principe de la pâte feuilletée classique. Pour préparer une pâte feuilletée, on enferme du beurre dans une pâte (un mélange de farine, sel, eau, beurre) appelée détrempe.

Ici, c’est l’inverse. On va enfermer la détrempe dans le beurre. Mais ce n’est pas du beurre pur que l’on va utiliser, mais un mélange de beurre et de farine qui sera plus facile à manipuler. On l’appelle beurre manié.

Lorsque votre pâte est terminée, vous pouvez la conserver 3-4 jours au réfrigérateur ou la congeler. Dans ce cas, coupez-la en 2 et placez ces deux parts dans des sacs congélation. Vous pourrez faire 2 tartes. Pour la décongélation, laissez-la au réfrigérateur.

Concernant le beurre, je vais me répéter car j’ai déjà abordé ce sujet dans mon article sur la pâte feuilletée. Je ne prête pas attention au choix du beurre. Je lis souvent qu’il faut prendre un beurre sec, le beurre de tourage serait parfait, ou à défaut un beurre de Charente. Cependant, je prends la marque de mon supermarché « Beurre de Bretagne » et je n’ai jamais rencontré de problème, mes pâtes feuilletées gonflent très bien. Veillez à ne pas prendre de beurre tendre, facile à tartiner.

Conseil important : Ne jamais mettre la pâte en boule. Le principe de la pâte feuilletée, c’est d’avoir une couche de pâte, une couche de beurre,  une couche de pâte, une couche de beurre… pour obtenir ce feuilleté.

Qu’a cette pâte feuilletée inversée de mieux que sa grande sœur ?

  • Elle est un peu plus facile à préparer. La plus grande difficulté de la pâte feuilletée classique est d’éviter au beurre de s’échapper de la détrempe, ce qui pose souvent des problèmes. Ici, ce n’est plus le cas.
    Cependant, la difficulté de la pâte feuilletée inversée se situe plutôt dans l’étalage du beurre manié. Avec la chaleur de la pièce ou une manipulation un peu trop longue, le beurre manié devient pommade et rend le travail compliqué. Mais un petit tour au frais et tout se règle rapidement.
  • Elle est moins longue à faire. Il y a moins de tours (3 tours contre 6) et de temps de pause qu’avec une pâte feuilletée classique (4h30 contre 6h30).
  • Son résultat est aussi bluffant, peut-être même plus, que la pâte feuilletée classique. Voir mes photos dans l’article.

Je pense vous avoir tout dit. Maintenant, c’est à vous de jouer !

Pour les autres recettes de pâtes feuilletées, cliquez sur les liens ci-dessous :

Faire germer des graines

Posté .

graines-germees10

Je suis loin d’être une adepte de ce genre de nourriture, cependant je suis curieuse et je m’intéresse à ce qui pourrait apporter un plus à mon alimentation, ma cuisine et mon bien-être. C’est par un concours de circonstance très amusant que je me suis finalement lancée : ma kiné m’en a parlé un jour et m’a prêté un de ses ouvrages sur le sujet. Le même jour, je recevais un email me proposant de tester un germoir. C’était un signe ! Le week-end qui suivant, je partais dans mon magasin bio à la recherche de graines à germer et je me documentais sur la question.

Voici ce que je vous propose au sommaire de cet article :

  • Qu’est-ce que les graines germées ?
  • Que peut-on faire germer ?
  • Les bienfaits des graines germées
  • Le matériel
  • Comment procéder à la germination
  • Idées d’utilisation

Pâte feuilletée rapide

Posté .

pate-feuilletee-rapide7

La pâte feuilletée fait partie des toutes premières recettes techniques que je vous ai proposées sur le blog. Il existe d’autres variantes de cette pâte que j’aimerais vous présenter au fil du temps.

Une pâte feuilletée demande du temps, on ne peut pas la faire pour une envie subite, il faut la prévoir à l’avance. Par manque de temps, par paresse ou par peur de ne pas y arriver, il existe une recette alternative : la pâte feuilletée express.

Oubliez la notion de détrempe, oubliez le beurre que l’on enferme, ici il s’agit d’une pâte que l’on étale et que l’on plie comme la pâte feuilletée classique. La pâte est composée de farine, de sel, d’eau et bien évidemment de beurre. L’idée est de ne pas trop travailler la pâte pour garder des morceaux de beurre et obtenir au final une pâte qui alterne les couches de pâte et les couches de beurre. Montre en main, en retirant le temps passé à faire les photos, j’ai mis 30 min. Cependant, une fois prête, la pâte doit reposer au réfrigérateur au moins 1 h, mais je préconise 2 h, avant d’être utilisée.

Comme pour une pâte feuilletée classique, on ne met pas la pâte en boule. Lorsqu’il vous reste des chutes, superposez-les pour les ré-étaler.

La pâte feuilletée rapide se conserve 3-4 jours au réfrigérateur, et peut être congelée.

Pour les autres recettes de pâtes feuilletées, cliquez sur les liens ci-dessous :

Mémo : cuisson des viandes au four

Posté .

thermostat

La cuisson au four nous fait nous poser de nombreuses questions : à quelle température cuire, combien de temps, quelle doit être la température à cœur, doit-on servir la viande saignante, à point ou bien cuite ?

J’ai voulu vous offrir cet article « mémo » pour que vous puissiez avoir sous la main toutes les informations nécessaires à la cuisson du bœuf, du veau, du porc, de l’agneau et des volailles.

Si vous possédez un thermomètre-sonde, je vous donne les températures à cœur. Plantez bien votre sonde au centre de la viande. S’il y a un os, faites attention à ne pas faire toucher la sonde pour ne pas fausser la température.

Petit conseil : pensez à sortir la viande quelques minutes avant la température exacte. La viande sortie du four continue de cuire encore un peu.

Cuire et décortiquer un tourteau

Posté .

tourteau2

J’ai utilisé du tourteau pour une recette que je mettrai en ligne dès demain. Mais aujourd’hui, je préfère consacrer cet article à la cuisson et au décorticage de ce crustacé. Ce n’est pas tellement difficile, mais si vous ne l’avez jamais fait, quelques explications et images vous aideront à vous lancer.

Le tourteau s’achète vivant. Pour connaitre la quantité de chair que vous allez obtenir, divisez son poids par 3 : un crabe de 500 g donnera environ 165 g de chair.

Mâle ou femelle, la chair est différente : Plus délicate chez la femelle et plus marquée chez le mâle.

La phase la plus dure reste bien évidemment la cuisson. On le plonge vivant dans une eau salée ou un court-bouillon portée à ébullition.

Il est préférable de cuire le tourteau une fois acheté. Placez-le dans un évier ou une bassine d’eau froide en attendant sa cuisson. J’ai lu qu’on pouvait conserver le tourteau enveloppé d’un linge humide dans un réfrigérateur pendant 12 heures au maximum. Je conseillerai quand même de le cuire dès l’achat.

Je pense que vous savez l’essentiel, maintenant je vais vous expliquer le décorticage.