Number cake de Pâques

Posté .

Je crois que c’est la première fois depuis des années que je prends les devants avec la fête de Pâques et que je vous propose une recette pour l’occasion. En général, je suis au courant de Pâques… quand c’est Pâques ! J’ai retrouvé le temps de cuisiner pour le blog et après avoir préparé quelques number cakes pour des clients (dont une recette a été publiée sur le blog), j’avais vraiment envie de faire un number cake pour Pâques.

Je profite de cette recette pour vous en dire un peu plus sur ce gâteau.

Number cake chocolat et caramel

Posté .

Le number cake ne vous aura surement pas échappé. On le voit un peu partout sur les réseaux sociaux. Le number cake est très facile à faire et épate à tous les coups grâce à son côté gourmand et sa forme originale de chiffre. Il est parfait pour un anniversaire. Sous la forme d’un chiffre ou d’un nombre, il n’est pas nécessaire d’avoir un moule particulier. Juste un gabarit à imprimer pour faire la découpe sur la pâte.

Cookies-Brownies

Posté .

Est-ce que vous avez déjà entendu parler des cookies-brownies ? Ces biscuits ont la tête des cookies mais tout le moelleux et la décadence d’un brownie. Et c’est… Y’a pas de mot en fait. Il faut les faire. Point. ^^

J’espère que mon silence par ici saura se faire pardonner avec cette nouvelle recette.

Gâteau diabolique façon forêt noire

Posté .

Il faut bien un gros gâteau au chocolat, généreux, gourmand et régressif pour commencer cette semaine car lorsque la période de Noël se termine, j’ai le moral au plus bas. Pas vous ?

Alors autant vous dire que ce gâteau m’a fait un bien fou durant ce week-end.

Sur une base de gâteau chocolat (délicieux à lui tout seul), j’ai déposé une mousse chocolat, de la chantilly et des griottes. Dans l’esprit de la forêt noire. Pas trop sucré, juste comme je les aime, il se mange sans faim et c’est traître !

Chocolats maison (sans lactose)

Posté .

C’est fou, nous sommes déjà à quelques jours de Noël et cette année, je ne suis pas vraiment dedans. Pas comme les autres années. Même si je me gave de musiques de Noël et de téléfilms gniangnian. Je suis un véritable ermite depuis des semaines, je ne sors pas la semaine car j’ai un travail monstre et le week-end, j’ai besoin de décompresser et ne rien faire. Cette année, Internet a été mon meilleur ami pour tous les achats cadeaux. Moi qui apprécie aller dans les magasins pour ressentir cette ambiance, cette année, je n’en ai pas profité.

Ce sera le premier Noël sans mon père. Et même si le cœur se serre à cette idée, je voudrais mettre les petits plats dans les grands et qu’on passe un bon moment malgré tout avec ma mère. Un Noël en tout petit comité, à trois.

J’ai le plat (du magret de canard) et l’entrée (un fois gras maison.). Il me manque l’apéritif et le dessert. Sans compter que je n’ai absolument pas d’idées pour décorer ma table…

Composer un menu en jonglant avec les intolérances de mon chéri, c’est compliqué. Je me suis lancée le défi de faire une bûche mais je n’ai pas eu le temps de faire le moindre test, alors ça sera freestyle et on verra bien ! ^^ Je vous montrerai bien ça sur Instagram.

Je ne sais pas pourquoi, aujourd’hui, j’ai envie de raconter ma vie… ^^ Mais ce qui vous intéresse, ce sont ces chocolats, non ? J’ai cherché à faire des chocolats fourrés sans lait, sans lactose… Et l’idée est très simple : il suffit de faire fondre du chocolat avec de la crème dessert au soja ou autre (du moment que ça s’adapte à vos intolérances ou pas, d’ailleurs.).

Ca donne une fausse ganache très onctueuse, très chocolat et pas du tout écoeurante. Et pour celles et ceux qui ont du mal à faire leur ganache, celle-ci est inratable. C’est une bonne alternative.