Test du robot pâtissier AmiCook KR200

Posté .

amicook

Après le Russell Hobbs Kitchen Machine Creations, j’ai pu prendre en main un nouveau robot pâtissier, l’AmiCook KR200, et lui faire passer différents tests. J’ai gardé l’esprit de mon article battle « Russell Hobbs / KitchenAid ». Et je pose une nouvelle fois la question : est-ce que ce robot, de marque inconnue et à un prix tout petit, peut tenir la comparaison face à la référence du marché ?

Présentation

Le robot pâtissier AmiCook est entièrement dédié à pâtisserie et propose uniquement le kit de base : le fouet, la feuille et le crochet. Il n’est ainsi pas possible d’y ajouter un hachoir, des râpes, un laminoir, un blender ou tout autre accessoire que l’on peut ajouter sur la plupart des robots pâtissiers.

Le crochet

amicook6

Le crochet sert au pétrissage des pâtes à pain, à viennoiserie ou à pizza. Sur la photo ci-dessus, j’ai photographié le crochet de l’AmiCook à gauche, et du KitchenAid à droite.

La forme est sensiblement la même, un peu plus ouverte / plus large pour l’AmiCook.

Quant au matériau utilisé, celui de l’AmiCook est en aluminium inoxydable, celui du KitchenAid en acier inoxydable. Cela vaut pour les 3 accessoires.

La feuille

amicook5

La feuille sert à la préparation des biscuits, pâtes à tarte, pâte à chou, etc… tout ce qui doit s’amalgamer en pâtisserie.

La feuille de l’AmiCook a une forme moins bombée que celui du KitchenAid.

Le fouet

amicook7

 

Le fouet sert bien évidemment à fouetter les blancs en neige, à monter une crème en chantilly ou à émulsionner. On l’utilise comme un fouet électrique ou un fouet manuel. Le robot a l’avantage de travailler plus vite, de plus grandes quantités, sans se fatiguer.

À gauche, le fouet de l’AmiCook. À droite, celui du KitchenAid. On remarque une différence de taille et de forme. Sa fixation est en plastique, ce qui n’est pas le cas du fouet du KitchenAid qui semble du coup plus solide.

Le bol

amicook10

 

Le bol de l’AmiCook, en acier inoxydable, a une capacité de 4,5 L (contre 4,83 L pour le KichenAid). Il vient se fixer sur le socle par simple rotation vers la gauche pour le verrouiller.

Mon avis : Son bol est plus large et moins haut que celui du KitchenAid. Il est plus sujet aux risques de projection. Il lui manque aussi une poignée pour le prendre facilement d’une seule main.

Le mouvement planétaire

amicook8

Le mouvement planétaire est une caractéristique bien spécifique aux robots à socle. L’accessoire du kit pâtissier tourne sur lui-même tout en suivant les parois du bol. Toute la surface du bol est ainsi traitée par l’accessoire.

L’AmiCook offre en plus la particularité d’un mouvement planétaire oblique. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, les accessoires se placent en biais. Le mouvement est ainsi désaxé plutôt que circulaire.

Mon avis : Le mouvement planétaire oblique doit permettre de travailler une plus grande surface du bol et de mélanger de manière plus homogène les préparations. Nous verrons dans les tests en cuisine, plus loin dans l’article, si cette particularité apporte un plus par rapport au mouvement planétaire classique.

Le couvercle anti-projection

Le robot est fourni avec un couvercle anti-projection en plastique transparent muni d’une cheminée. Il vient se placer sur le bras par simple rotation pour le verrouiller.

Mon avis : D’une manière générale, je n’aime pas mettre les couvercles sur les robots : c’est contraignant, on voit moins bien, ça fait de la vaisselle en plus. Je n’utilise d’ailleurs jamais celui du KitchenAid (pourtant il vient juste se placer sur le bol) et quand bien même j’en ai besoin pour éviter des éclaboussures de crèmes, je place un torchon sur le robot.
Je conseille de placer celui de l’AmiCook en permanence pour éviter les éventuelles projections de pâte, de farine, de crème, etc. Mieux vaut le mettre avant de salir votre accessoire pour éviter d’avoir à le manipuler.

Le corps du robot et sa stabilité

amicook2

Le corps de l’AmiCook est en plastique avec un revêtement mat noir. Son socle est muni de ventouses pour qu’il reste stable sur le plan de travail.

Mon avis : Je trouve le design du robot joli, il présente bien dans une cuisine. Son revêtement me plait beaucoup, il est très agréable à toucher. Il est dit dans la fiche produit qu’il a l’avantage d’éviter les traces de doigts. Je ne suis pas d’accord sur ce point. Il n’y a ni plus, ni moins de traces que sur un autre revêtement.

Le moteur : puissance et sorties

On a tendance à penser que plus un robot est puissant, plus il est performant. Mais ce n’est pas aussi simple. Il ne faut pas vous fier à la puissance du moteur d’un robot pâtissier, quelle que soit la marque. Il faut prendre en compte deux caractéristiques essentielles : le type de moteur et le nombre de sorties.

L’emplacement du bloc moteur est très important. Il peut se situer au niveau du bras (la partie qui se soulève), on parle de moteur à transmission directe comme sur le KitchenAid, ou dans la base du robot. On parle alors de moteur à courroies, comme sur l’AmiCook.

Quelle différence ? Le moteur à transmission directe est, comme son nom l’indique, directement relié à l’accessoire. La puissance du moteur est donc utilisée à son maximum. Un moteur de 300 W délivrera quasiment 300 W de puissance sur l’accessoire. Pour les moteurs situés à la base du robot, la courroie qui entraîne le moteur et les accessoires crée une déperdition de l’énergie – entre 10 et 20 % de perte. La puissance nécessaire sera donc plus importante pour ce type de robot.

Deuxième caractéristique : le nombre de sorties.

Le robot AmiCook présente une seule sortie : toute sa puissance est ainsi concentrée dans le bras pour pouvoir pétrir, fouetter, mélanger, etc.

Sur le robot KitchenAid, le nombre de sortie est de deux : une pour les accessoires du bol et une pour les accessoires supplémentaires.

Concernant la puissance de nos deux robots : 1200 W pour AmiCook et 300 W pour KitchenAid. Nous verrons lors du test en vidéo si ces 900 W supplémentaires sont utiles.

Le sélecteur de vitesses et le dispositif de déblocage du bras

amicook14

Kitchenaid6

Le variateur de vitesse de l’AmiCook se présente sous la forme d’une molette en plastique. Il propose la fonction pulse + 10 vitesses (De 1 à 10). Celui du KitchenAid se présente comme un levier cranté en métal de 6 vitesses allant de 1 à 10.

Quant au dispositif de déblocage du bras, les systèmes sont tout aussi différents. Celui de l’AmiCook est une petite poignée en plastique à tourner. Le bras semble muni d’un ressort qui l’ouvre automatiquement. Pour le KitchenAid, il faut glisser un levier sur ressort en métal et soulever le bras au même moment. Nous avons donc besoin des deux mains.

Je me suis demandé quelles étaient les vitesses réelles minimales et maximales des deux robots. Pour faire mes calculs, j’ai fait tourner les deux robots à vide, sans aucun accessoire. J’ai filmé pendant 1 minute et j’ai ensuite compté depuis la vidéo, passée au ralenti. Voici le bilan de mon comptage.

Pour AmiCook  :

  • Vitesse 1 :  95 tr/min.
  • Vitesse 10 : 120 tr/min.

Pour KitchenAid :

  • Vitesse 1 : 70 tr/min.
  • Vitesse 10 : 230 tr/min.

Sur la vitesse 1, l’AmiCook est plus rapide que le KitchenAid. En augmentant la vitesse, je trouvais qu’il n’y avait pas beaucoup de différence de rapidité et je ne m’étais pas trompée. On passe seulement de 95 tours / min à 120 en l’espace de 10 vitesses ! La vitesse max est quasiment deux fois moins élevée que celle du KitchenAid.

Mon avis : Le sélecteur de l’AmiCook est plus pratique et précis (Il manque parfois au KitchenAid quelques vitesses intermédiaires lorsque j’utilise la feuille) mais je trouve les vitesses trop lentes globalement. Il semble moins solide puisqu’en plastique. D’autre part, son dispositif de déblocage du bras semble plus fragile, il faut quand même l’aider avec sa main pour le soulever. Concernant les vitesses mesurées, on remarque une très nette différence, surtout sur la vitesse la plus rapide.

Manipulation du robot

S’il y a bien un point important dans la prise en main d’un robot, c’est sa manipulation, sa praticité d’utilisation. Cela comprend, dans le cas d’un robot à socle, le système de verrouillage des accessoires sur le bras et le degré d’ouverture du bras.

encoche-amicook

Pour verrouiller les accessoires, il faut faire correspondre les deux encoches de la fixation (photo de gauche) sur le bras et tourner vers la gauche. Le principe est le même sur le KitchenAid à la seule différence qu’il n’y a qu’une seule encoche (photo de droite).

Je ne reviens pas sur la méthode d’ouverture du robot, j’en ai parlé un peu plus haut. Par contre, je vais m’attarder sur le degré d’ouverture du bras. Pourquoi est-ce important dans le choix du robot ? Une grande ouverture du bras permet de placer les accessoires du kit facilement grâce à un meilleur accès et une meilleure visibilité de la fixation et de pouvoir mettre le bol et les accessoires dans n’importe quel ordre sans avoir à démonter.

Sur la photo ci-dessous, j’ai photographié les deux robots de profil pour évaluer (grosso modo) le degré d’ouverture et on voit quand même une nette différence.

degres-ouverture-bras

Mon avis : L’ouverture du bras de l’AmiCook n’est vraiment pas suffisante. Quand sur le KitchenAid on peut verrouiller les éléments dans l’ordre que l’on veut, sur l’AmiCook, ce n’est pas pareil. Si vous placez le bol en premier, vous n’avez plus beaucoup de place pour verrouiller l’accessoire. On perd de la visibilité sur la fixation (pensez qu’il y a aussi le couvercle qui doit être mis en premier), on tâtonne pour verrouiller l’accessoire.

Si on place le bol après l’accessoire, l’inclinaison qu’on doit lui donner pour le faire passer en dessous de l’accessoire est impossible si le bol est trop rempli.

Quant au verrouillage des accessoires, ce n’est pas vraiment mieux. La manipulation est beaucoup plus aisée sur le KitchenAid puisque l’accès à la fixation est facile. Sur l’AmiCook, l’ouverture du bras est non seulement insuffisante mais le verrouillage ne fonctionne pas très bien. Il n’y a pas de système de blocage de l’accessoire une fois mis en place. Il se retire très simplement en tournant l’accessoire en sens inverse de son verrouillage. Je trouve ça léger.

Le bruit

Le bruit est un critère très subjectif. Je trouve le volume sonore du KitchenAid plus agréable, moins agressif et moins bruyant que celui de son concurrent. Par contre, je préfère le bruit de l’AmiCook à celui du Russell Hobbs que je trouvais vraiment désagréable.

Mon avis : Un bruit plutôt aigu sur le KitchenAid, un son plus grave sur l’AmiCook. Les deux robots restent tous les deux bruyants quoi qu’il en soit. Vous ne trouverez sûrement pas beaucoup moins bruyant ailleurs.

Les tests en cuisine

Petit conseil pour visualiser les vidéos : je vous invite à les regarder en plein écran pour lire les textes qui apparaissent en bas des vidéos.

Test 1 : La stabilité

Mon premier test est celui de la stabilité. Vous verrez sur la vidéo ci-dessous, les deux robots côte à côte fonctionner à vide à leur vitesse maximale.

On remarque que l’AmiCook est parfaitement stable, à vide, ce qui n’était pas le cas du Russell Hobbs qui se balançait légèrement de droite à gauche.

Test 2 : Le crochet

Pour ce deuxième test, j’ai décidé de faire pétrir une pâte à pain réalisée avec 1 kg de farine T65. C’est la limite que l’on puisse réaliser sur ce robot.

J’ai fait une première vidéo du pétrissage des ingrédients.

On remarque sur la vidéo que le robot perd toute sa stabilité du premier test et bouge sur le plan de travail. La quantité de farine du test a provoqué des éclaboussures en dehors du robot malgré la présence du couvercle. Je tiens cependant à préciser que j’ai également réalisé un pain avec 500 g de farine. Je n’ai pas eu d’éclaboussures mais j’ai dû conserver le couvercle afin d’éviter à des bouts de pâte de se faire expulser du bol.

Autre bémol lorsqu’on pétrit une quantité importante de pâte à pain, celle-ci remonte tout le long du crochet jusqu’à la fixation du bras. De coup, j’ai dû jeter un peu de pâte tâchée par la graisse de la fixation et j’ai franchement galéré à nettoyer tout ça.

amicook9

Sur la seconde vidéo ci-dessous, j’ai pétri tour à tour la boule de pâte obtenue dans l’AmiCook et dans le KitchenAid.

Le pétrissage sur les deux robots reste assez similaire. On remarque cependant que la boule de pâte semble un peu trop grosse pour le crochet et le bol de l’AmiCook, une partie de la pâte n’est pas bien prise, seul le cœur de la pâte est bien travaillé.

Conclusion : Je pense que la quantité maximale de 1 kg de farine est trop grande, trop lourde pour ce type de robot. On l’a vu, il peut le faire mais avec quelques inconvénients. Si vous comptez faire des gros pains tous les 2 jours, ça va vite devenir contraignant. Par contre, il peut parfaitement pétrir un pain de 500 g de farine (quantité classique pour un pain).

Test 3 : Le fouet

Pour le test du fouet, j’ai réalisé comme à mon habitude une crème fouettée. C’est le test clef qui permet de savoir si le robot est efficace. J’ai versé dans chaque bol la même quantité de crème (25 cl) placée au frais au même moment. J’ai ensuite mis les robots en marche à pleine vitesse.

Je vous invite à regarder la vidéo avant de vous en dire un peu plus.

Echec sur ce test. Je pense que la crème aurait pu réussir à devenir ferme mais peut-être au bout de 20 minutes de fouettage et ce n’est pas acceptable pour un robot pâtissier quand on voit que le KitchenAid le fait en 3 minutes.

Pourquoi le fouettage n’a pas marché ? Premièrement, la vitesse du fouet. On remarque une sacrée différence entre l’AmiCook et le KitchenAid. D’ailleurs, je vous en ai parlé dans le paragraphe Le sélecteur de vitesses et le dispositif de déblocage du bras. La vitesse est deux fois plus faible que celle de son concurrent. Deuxièmement, le mouvement planétaire oblique ne permet pas de bien incorporer de l’air à la crème car le fouet vient la caresser au lieu de bien la brasser.

Test 4 : La feuille

Je n’avais pas prévu de faire le test de la feuille. Je ne l’avais d’ailleurs pas fait avec le robot Russell Hobbs. Et puis, j’ai trouvé ça dommage de ne pas vous montrer tous les accessoires en action. J’étais partie sur la préparation d’une pâte brisée pour pouvoir sabler de la farine et du beurre. J’utilise beaucoup mon KitchenAid dès que je dois sabler une pâte car ça va très vite, ça le fait très bien et on ne s’en met pas plein les mains.

J’ai versé dans les deux bols la même quantité de beurre et de farine.

Voici la vidéo du sablage.

Tout comme le test du fouet : quel échec ! Mais cette fois-ci, impossible d’avoir un semblant de sablage, et du coup impossible de terminer ma pâte brisée au robot. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, on remarque que la feuille tourne dans le vide et ne prend pas les ingrédients. Encore une fois, c’est le mouvement planétaire oblique qui est en cause. La feuille n’arrive pas à attraper les ingrédients et à les incorporer.

Test 5 : La manipulation

Je vous propose une dernière vidéo sur la manipulation des robots juste pour vous montrer l’ajout des éléments sur les robots comme je vous l’ai expliqué dans le paragraphe plus haut Manipulation du robot.

Je ne reviendrai pas sur toutes les remarques que j’ai pu faire. Mais vous voyez ici les petites différences de manipulation qui, même si elles semblent minimes comme ça quand on les visionne, sont contraignantes si on utilise régulièrement le robot.

Le prix

Côté prix, le robot AmiCook KR200 est quasiment imbattable : 109 €. On le trouve uniquement en vente sur le site Bestofrobots.

Le KitchenAid Artisan est cher et difficilement abordable pour tout le monde. Selon sa couleur, le prix varie entre 450 € et 650 €.

Cet écart de prix explique de manière flagrante toutes les différentes constatées entre les deux robots !

Les garanties

5 ans pour KitchenAid et 2 ans pour AmiCook.

Conclusion

Nous arrivons à la fin de cet article et le résultat des tests est sans appel ! Sur 3 tests, seul le pétrissage de la pâte à pain a réussi. Le fouettage n’a pas pu aboutir au bout de 12 minutes, la crème était tout juste épaisse. Quant au sablage, le résultat fut un échec, la farine et le beurre ne se sont pas amalgamés.

Vous n’êtes pas obligé d’acquérir la référence des robots et y mettre le prix, surtout si vous pensez l’utiliser qu’occasionnellement. Les tests du Russell Hobbs l’ont d’ailleurs prouvé. Pour 180 €, vous pouvez avoir un robot qui réussit à faire son travail de robot pâtissier malgré ses défauts.

Ici, le robot AmiCook KR200 est plus que décevant, la promesse que l’on attend d’un robot pâtissier n’est pas du tout tenue.

Edit : Après avoir fait part des problèmes rencontrés sur le fouet et la feuille, le responsable commercial m’a informé que certains appareils comportaient par erreur des outils légèrement trop court pour une utilisation optimale. Ils ont alerté l’usine afin de régler le problème définitivement.

Mon conseil lorsque vous achetez un robot pâtissier (ce conseil peut d’ailleurs s’appliquer à tous les robots de cuisine), c’est de prendre une marque connue du grand public et de vous méfier des produits dont on ne connait pas le fabriquant et qui sont aussi peu chers.

J’aimerais maintenant pouvoir vous présenter un test de robots pâtissiers dignes de ce nom : le Kenwood Kmix VS le KitchenAid ! Qu’est-ce que vous en pensez ? Ça serait super intéressant de faire un battle de deux monstres de la cuisine ! Par hasard, si quelqu’un de Kenwood me lit, qu’il n’hésite pas à me contacter ! ;-)

Remplissez ce formulaire pour partager cet article par e-mail.
Tous les champs sont obligatoires.

QR code
Scannez ce QR-Code à l’aide de votre smartphone / tablette pour y afficher cet article et emmenez-le dans votre cuisine !

40 commentaires :

  • Merci pour ce test et ces conseils.

     
  • voila un test bien complet comme on les aimes. merci de prendre ce temps pour ces sujets techniques. grace a vous Chefnini j’ai opté pour la MAP kenwood par exemple ;-)

     
  • un test comparatif très professionnel ! et souvent le « pas cher » revient en fin de compte très cher… Merci chef !

     
  • Merci pour le test, c’est un truc que tu fais vraiment bien, dans le détail, avec les vidéos, sacré boulot ! J’ai rit toute seule en t’imaginant compter les tours par minutes sur ta vidéo… quel professionnalisme !

     
  • super parce que j’hésite entre le kenwood mix et le ktchen aide il me tarde l’article!!!

     
      Spiderwomangala,
  • bravo pour ce test. Personnellement, j’utilise depuis 3 ans un robot Kenwood km266 prospero, et il m’apporte entière satisfaction.

     
  • C’est vrai que l’investissement dans un robot pâtissier ne doit pas se faire à la légère. j’ai longtemps hésité entre différentes marques et finalement mon choix s’est porté sur le Kmix de Kenwood, cela fait maintenant 1 an que je l’utilise (à raison de 3 à 4 fois par semaine) et j’en suis très satisfait.

     
  • Spiderwomangala, je ne veux pas te faire de fausses joies. Kenwood ne semble par faire de marketing sur le web d’après ce que j’ai constaté. Je vais voir ce que je peux faire. Je vais essayer de les contacter.

     
  • Bravo pour ce comparatif extrêmement bien mené et intéressant (comme d’habitude !). Qui nous montre également l’objectivité du Chef.
    Je vote POUR un test KitchenAid et Kenwood mais plutôt le Prospero… Robot pâtissier multifonction, avec un design certes un peu moins fun que le Kmix mais de belles promesses !

     
  • Essaye les Bosch série MUM54240. C’est pas mal pour le prix ! J’en torture un depuis 5 ans et il marche toujours

     
  • Par contre j’ai eu un kenwood prospero, il a pas tenu 6 mois !

     
  • Bonjour,

    Très intéressant ce test, ça permet de nous rassurer quand on met une fortune dans un robot, qui finalement se trouve plus performant ! Enfin ca n’est peut être pas le cas pour tous les robots chers….
    Je n’ai pas le kmix mais le kenhood chef premier kmc570 ( je ne peux plus m’en passer ! )mais j’ai hâté de voir le prochain combat !!

    Bonne continuation

     
  • moi j ai le dernier Kenwood kmix et c est un Regal!! pâtissière de profession j avais travaillé sur des kitchenaid au boulot.. quel bonheur! mais le Kenwood l egal pour un prix plus abordable..en dehors des accessoires…

     
  • Très utile! Merci

     
  • Bonjour Chef,
    Test très intéressant, j’ai moi-même un Kitchenaid.
    Déjà, pour la puissance, la seule qui fait foi, c’est celle qui est marquée sur la plaque signalétique de l’appareil (contractuelle et obligatoire), celles indiquées sur les documents commerciaux et notices ne veulent souvent pas dire grand chose et ne sont généralement pas la puissance efficace.
    Concernant la pâte et la crème, il n’y a pas un problème de réglage ? Le KA peut aussi se régler à l’aide d’une vis au niveau de la charnière, on peut faire un peu monter ou descendre.
    Dans le principe, l’axe oblique me paraissait séduisant, surtout pour la pâte à pain. Le crochet du KA fourni en standard n’est pas terrible. Je trouve que la queue de cochon travaille un peu mieux.
    Maintenant, 100 € ce n’est vraiment pas cher payé.
    Merci

     
  • Bonsoir Etienne,

    Je pensais aussi à un problème de réglage car effectivement on peut régler la hauteur sur le KA. J’ai cherché, je n’ai rien vu sur la machine. J’ai demandé à mon contact de cette marque mais je n’ai pas eu son retour sur ce point.

    Pour la puissance, c’est vrai que ça ne veut rien dire. Entre la consommation électrique et la puissance délivrée du moteur, on ne sait pas à quoi correspond réellement le chiffre donné. Et pourtant, beaucoup de personnes se basent uniquement là-dessus.

     
  • Bonsoir chef
    Très intéressant ton test et j’attends avec impatience ton futur test kenwood kitchenaid pourquoi ??? Je possède un kenwood depuis 20 ans et il a tourné !!! je cuisine beaucoup le problème je fais pas mal de brioches et la pâte est difficile à tourner, donc avec le temps il s’est un peu « disloqué » aussi maintenant quand j’ai peu d’oeufs à battre par exemple le fouet n’arrive pas au fond. Je veux le changer il a fait son temps et je suis tentée de reprendre un kenwood mais je suis aussi tentée par le kitchenaid donc j’attends ton test;

    Merci pour ces bons tests et ces magnifiques recettes

     
  • Merci pour le test Nini.
    J’ai acheté deux robots à bas prix. Le premier (une sous marque, Clatronic, qui se vend sous d’autres noms) est parti en réparation et a mis longtemps à revenir, sans mieux fonctionner. L’autre (pourtant une « vraie  » marque, Daewoo) est reparti le jour de son arrivée, avec trop de dysfonctionnements, voire des dangers. Il nous faudrait plus de retours objectifs comme les tiens pour éviter de nous faire avoir. Le bas prix ne vaut rien, et je trouve le cher très cher. Et je n’ose plus essayer de robots intermédiaires… à quand les magasins qui nus laissent tout essayer ?

     
  • merci d avoir testé pour nous , en ce qui me concerne je suis amoureuse de mon kitchenaid

     
  • bonjour chefNini,
    je suis le heureux détenteur d’un kenwood kmix depuis un an maintenant et il est vraiment parfais.j’ai bien entendu longtemps hésité avec son principal concurrent le kitchenaid mais l’écart de prix à peser dans la balance.je l’utilise au moins 2 ou 3 fois par semaine et je ne suis absolument pas déçu. n’hésitez si vous voulez de plus amples informations.

     
  • Bonjour !
    Test très interessant qui confirme mon avis.
    Pour moi c’est kitchenAid aussi sans hésitation ! C’est vrai que c’est un investissement mais c’est un robot hyper robuste. J’en avais 1 depuis 2000 mais qui marchait comme au premier jour. Je l’ai juste changé pour une question de couleur (nouvelle cuisine) mais j’ai repris un KitchenAid !!! Pour moi c’est le meilleur robot :)

     
  • Bonjour,
    Intéressant ce test, la vidéo de la chantilly est sans appel. 20 minutes pour pouvoir monter une chantilly avec un robot pâtissier c’est vraiment long.

     
    MissGourmande,
  • Alors là un grand bravo pour le travail !!!
    J’ai acheté un KMIX il y a 4/5mois, influencée par l’émission « le meilleur patissier » sur M6 qui l’utilisait ! J’en suis complètement satisfaite mais je suis tres curieuse d’un duel entre celui-ci et le célèbre Kitchenaid ! Croisons les doigts pour que cela se réalise ! Merci Chef NINI pour ce blog qui me rend « incroyable » aux yeux de ma famille !

     
    Mima_papillon,
  • Etienne, le responsable commercial m’a répondu :
    […] Car en effet, nous nous sommes aperçu récemment que certains emballages de KR200 comportaient par erreur des outils légèrement trop courts pour une utilisation optimal.
    Nous avons d’ors et déjà alerté notre usine afin de définitivement régler le problème.

     
  • Alors finalement, ça peut fonctionner ? Une chantilly, soit elle monte rapidement, soit elle ne montera jamais. Je vois bien, l’été, quand il fait bien chaud, malgré le passage du bol au congélateur, il arrive qu’on obtienne du beurre et pas de la chantilly.
    Vendre des matériels mal adaptés, ça fait un peu désordre.

     
  • Merci pour ces tests très importants au moment de faire le bon choix pour acheter un robot !

     
  • whaouuuuuuuu quel article!!!! tu l’as bien cerné le pépère hihihi Bon je garde mon kitchenaid qui prend déjà de la place!!!

     
  • Super cet article, c’est bien intéressant de voir les différences !
    Personnellement, j’ai un Kenwood CookingChef depuis 2 mois et c’est clair que c’est pas donné mais quel plaisir d’avoir un appareil solide et performant comme aide de cuisine ! C’est certes un investissement mais il en vaut la peine :-)

     
  • Il faut tester le petit dernier de Kenwood : le KENWOOD KHH326WH MULTI ONE.
    Un robot patissier livré avec tous les accessoires : rape, hache, presse, blender, centrifigeuse… Vraiment tres complet.
    Pour l’instant j’en suis très satisfait mais ce serait intéressant de le comparer aux « pro ». Pour info il coûte « quand même  » 350€.

     
  • Ouhaou un test super complet :) Moi je pense craquer pour le Kitchenaid quand j’aurai un nouveau chez moi ! Merci pour cet article en tout cas, bisous

     
  • Bravo pour le test et merci.
    J’ai le KA depuis longtemps et il est très efficace.
    Attention j’ai abimé le mien, axe tordu et le SAV m’a fait remarqué que c’était un kilo de pâte et non de farine dont il fallait tenir compte.
    Heureusement il était encore sous garantie:)

     
  • super article. merci. j’ai un Kenwood chef premier (comme dans top chef) et j’en suis très satisfaite. il est livré avec son blender thermo resist. On peut y ajouter plein d’accessoires. son prix : 315 € sur site net boulanger. Un investissement dont je suis très satisfaite :)

     
  • Bonjour.
    J’aimerais bien voir le test kmix.
    Merci

     
  • Bonjour,

    bravo pour ce test, quel travail !!!

    Je voulais offrir le amicook à ma compagne mais je vais passer chemin…

    Encore bravo pour ce test et merci

     
  • Bonjour,

    Votre article est vraiment super.

    Je cherche à acquérir un robot pâtissier, et me pose bien sûr la question de savoir quel est le meilleur robot niveau rapport/qualité pour un usage occasionnel.

    En cherchant sur internet je suis tombée par hasard sur votre article.
    Ce genre de test comparatif est tellement plus complet, plus parlant et surtout plus concret que les nombreux tableaux comparatifs sur lesquels je suis tombée en fouillant sur le net.

    Merci beaucoup pour votre temps, je pense que je vais fouiller sur votre blog, je suis sûre de tomber sur d’autres articles aussi intéressants.

     
  • Ce test est implacable. On ne peut faire mieux dans la rigueur et la simplicité !
    Il est déjà en soi un excellent cours de cuisine/pâtisserie.
    Contrairement à d’autres tests, le lecteur n’a plus aucune hésitation après et il sait pourquoi. Quand l’art est maîtrisé, la pédagogie est naturelle.
    J’ai hâte de voir l’affrontement entre ces deux vieux compères des cuisines petites mais de bonne tenue.
    Chapeau bas.

     
  • Bonjour
    Heureusement que je suis tombée sur votre site (par hasard) j’allais passé commande pour le amicook kr2000 !! vous m’avez évité bien des soucis ,les vidéos sont sans appel ,comme quoi !! quand c’est pas cher ,faut chercher pourquoi !!!
    Milles Merci

     
  • Bonjour Chef Nini
    J’hésite entre un robot patissier kitchenaid et un Kmix ou un moulinet gourmet.
    A quand un comparatif?
    Merci par avance
    Christine

     
  • J’aimerais aussi pouvoir tester le kmix pour le comparer au kitchenaid mais tant que je n’ai pas de propositions qui me permettent de me procurer ce robot, je ne pourrai pas proposer d’article

     
  • bonjour, merci pour ce trés sérieux test … merci encore bonne journée à vous

     

Ajouter un commentaire