Chapon farci au veau et aux marrons

Posté .

chapon-farci

Après la bûche, voici la recette du plat que j’avais proposé à mes invités le jour de Noël. C’est la première fois que je préparais un chapon. Je l’ai farci d’un mélange de veau et de marron. Et j’ai servi ce plat avec des patates douces au four.

La recette est simple : vous enveloppez chaque patate douce de papier aluminium. Vous les placez dans un plat à gratin ou sur une plaque. Vous les faites cuire 1 heure à 180°C. Si vous réalisez ce chapon, vous les mettrez en même temps que la volaille, 1 heure avant la fin de la cuisson de celle-ci.

Vous coupez ensuite les patates douces en deux et vous les servez ainsi, assaisonnées de sel et de poivrez. J’avais compté une patate douce par personne mais il m’en est resté la moitié. Donc voyez selon l’appétit de vos convives.

Revenons au chapon. Je l’ai commandé au boucher et j’ai demandé un chapon pour 6 personnes. Je ne l’ai pas pesé mais il devait bien faire entre 3 et 4 kg.

Je l’ai fait cuit dans la brique Emile Henry (présentée sur le blog il y a quelques années) et je dois dire que c’est un plat vraiment formidable car le chapon n’était absolument pas sec. Et malgré le couvercle, la peau était joliment dorée. Si vous n’avez pas cette brique, vous pouvez utiliser une cocotte en fonte qui passe au four.

J’ai fait les photos sur la table avec mes invités à côté, donc j’ai fait 3 photos rapidement. Je voulais vraiment la mettre sur le blog car on s’est régalé.

Rôti de veau aux abricots

Posté .

roti-veau-abricot

Comme vous pouvez le constater, je suis dans une période « abricot ». Je le cuisine à toutes les sauces et même en salé. Et pour cette version justement, je l’ai utilisé en accompagnement d’un rôti de veau. Ma sauce est un mélange de miel, de thym, d’oignon rouge, d’abricots et de vin blanc. Le miel est là pour adoucir, il faudra peut-être que vous réajustiez sa quantité en fonction de l’acidité de vos fruits. Mais prenez bien des abricots mûrs et sucrés pour ne pas avoir de surprise à la dégustation. ;-)

Rôti de veau en croûte gremolata

Posté .

roti-veau-croute-gremolata4

La gremolata est une persillade italienne que l’on parsème notamment sur un Osso Bucco. C’est un mélange de persil, d’ail et de zestes d’orange. J’ai détourné cette préparation pour en faire une croûte pour un rôti de veau. J’ai ajouté en plus de l’orange des zestes de citron.

Servez ce plat avec des haricots verts ou des fèves.

Veau mijoté façon Stroganoff

Posté .

veau-stroganoff6

La version express de cette recette était un des plats que j’aimais faire lors de mes premiers pas en cuisine. Je pensais ne pas l’avoir encore partagé sur le blog mais je me suis trompée. Vous pourrez la retrouver ici.

J’ai décidé de la transformer en plat mijoté encore plus savoureux car la viande a le temps de s’imprégner des saveurs de la sauce. Une sauce d’ailleurs plus onctueuse, surtout lorsque le plat a été préparé la veille.

Proposez des pâtes ou des frites avec cette recette. Les haricots verts lui vont aussi très bien, si on veut être plus raisonnable.

Rôti de veau aux oignons et à la moutarde en croûte feuilletée

Posté .

roti-veau-feuillete13

J’avais déjà fait l’année dernière un rôti de bœuf en croûte feuilletée. Cette recette m’avait régalée, j’aime particulièrement la pâte feuilletée qui accompagne la viande.

Je tente une nouvelle version avec du rôti de veau, des oignons et de la moutarde à l’ancienne. Ce qui est vraiment compliqué avec ce genre de recette, c’est la découpe. Je pense qu’avec un couteau électrique, cela doit être bien moins fastidieux et plus esthétique. Ceci dit, cela ne change rien au goût.

Pour cette recette, vous pouvez également utiliser un rôti de boeuf ou un rôti de porc.